JM AYRAULT se déclare en faveur d'un référendum sur les Traités européens !

Publié le par DAN

 

"Que vous soyez pour ou contre ce traité, ne privez pas les Français d'un débat auquel ils ont droit. (Applaudissements sur les bancs du groupe socialiste, radical, citoyen et divers gauche.)

Exigez du Président de la République qu'il soumette le traité de Lisbonne à un référendum ! (« Non ! » sur les bancs du groupe de l'Union pour un mouvement populaire.) Cette démarche ne relèverait pas de la volonté de marquer des points contre le Président et le Gouvernement (Exclamations sur les bancs du groupe de l'Union pour un mouvement populaire), mais plutôt, du respect envers les Français à ce moment de notre histoire nationale et européenne. (Applaudissements sur les bancs du groupe socialiste, radical, citoyen et divers gauche.)" (lire)

 
Ce qu'il y a de remarquable avec la démagogie des oligarchies qui se succèdent au pouvoir (UMP, PS, ..), ce n'est pas tant qu'elle renforce le Front National en banalisant sa politique (chasse aux Roms et autres métèques) c'est qu'elle institue ce régime de totalitarisme dont rêvait le fascisme :
 
.. [on peut se référer au] grand hitlérien Carl Schmitt et à la revue Das Reich des années 1941-1942 où Goebbels, sûr de la victoire, jetait les bases doctrinales de la future Europe hitlérienne ... Carl Schmitt ne voulait tenir compte que de la réalité sociale. Pour lui, celle-ci avait ses lois propres, la principale étant de se trouver en continuelle évolution. L’État totalitaire, meilleure expression de cette réalité sociale, doit donc pouvoir s’adapter à cette continuelle évolution. Pour cela, il doit cesser de rechercher “le droit et la justice dans des formes périmées, la politique dans les journaux, et la philosophie de la vie dans les traités internationaux”. Et afin que l’immobilité factice cède la place à l’évolution et à l’action, l’État “se passera de constitution écrite et s’adaptera de lui-même à la réalité concrète”.
L’étude de la réalité sociale poussait alors Carl Schmitt à constater que le niveau toujours plus élevé de la technique et la loi de concentration économique exigeaient des communautés plus grandes et des espaces plus vastes que les États nationaux actuels. Il constatait donc comme nous l’exigence d’une union économique de l’Europe, et comme nous il concluait à la nécessité d’une union politique concomitante." (lire)
 UE---Merkel-Hitler-en-Espagne-2012.jpg
A l'évidence les peuples sont de moins en moins dupes des politiques de l'oligarchie, même si l'on voit surgir dans les rangs des partisans de l'Union européenne de faux opposants venu dresser un ultime recours pour sauver l'euro et ce régime totalitaire. Pour ce motif le Lyon Royal ne soutiendra pas les initiatives du Front de Gauche.

NB. Le discours de JM Ayrault date de 2008, avant donc que l'horrible maladie ne s'attaque a ses quelques neurones.
   
   

Publié dans POLITIQUE

Commenter cet article