"Toutes des salopes" ? - Communiqué commun possible de DSK & François Hollande

Publié le par DAN

La manipulation de l'opinion à force de sondages dont la véracité tient davantage à la force commerciale des "instituts" qu'à l'éthique, la manipulation faisant rage voilà François Hollande presque président de la presque république.

Il est donc grand temps de réfléchir, sinon à un ministère de la décence ou des affaires familiales, du moins à la place que pourrait, voudrait occuper, le plus célèbre des délinquants sexuels, présumé, - dans l'attente des procès Tristane Banon et d'un élu de Sarcelles ou encore des conclusions du Tribunal civil de New-York.

En attendant et comme François Hollande met songouvernement futur en self-service - nous nous doutons bien qu'il lui reste encore à se débarrasser de Ségolène et de Martine comme DSKde Tristane ou Nafissatou, aussi l'on ne peut exclure un communiqué commun, "Toutes des salopes".

Enfin une politique de gauche vraiment novatrice ..

"Le Nouvel O."

04/09/11

 

XXXXXXXXXXXXXX 

 

".. Depuis le début de l'affaire, François Hollande a affirmé avoir fait preuve "à la fois de retenue et en même temps de compassion" pour Dominique Strauss-Kahn, "parce que c'était quand même une épreuve", mais également pour "cette femme qui, quoi qu'il advienne, a subi un traumatisme semble-t-il". "On verra bien la procédure civile", a-t-il ajouté lors du "Grand Jury" sur RTL. La femme de chambre à l'origine de l'affaire, Nafissatou Diallo, a maintenu ses accusations malgré l'abandon de la procédure pénale, et a porté plainte au civil le 8 août pour obtenir réparation financière. Dominique Strauss-kahn "s'en expliquera", a déclaré le député de Corrèze. "A lui de dire le rôle qu'il veut jouer pour son pays." Interrogé sur le rôle que pourrait occuper l'ancien directeur du Fonds monétaire international (FMI) dans la campagne électorale, François Hollande a dit ne pas vouloir se "couper de quelque talent que ce soit", s'il remportait la primaire. "Il y a une chose qui est certaine: c'est que sa compétence en matière de finances, en matière internationale, est plutôt recherchée et reconnue", a-t-il souligné. "Ca dépendra de lui", a-t-il ajouté. Placé dans l'hypothèse où il remporterait la présidentielle, le député de Corrèze n'a pas exclu de faire appel à DSK. "Si j'avais la responsabilité du pays au lendemain de l'élection présidentielle 2012, je prendrais tous les talents", a-t-il répondu, rappelant le parcours de l'ancien ministre de l'Economie et directeur du FMI. .." AP

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article