Réponse à M.G. Buffet, sur la faiblesse des mobilisations, sa note FB du 29 Septembre

Publié le par DAN

Lyon Royal - au clairon

La note de madame Buffet ne concernait pas la manifestation du Front de Gauche ce 30 septembre. Pourtant à y regarder de près ce défilé de Nation à la Place d'Italie qui remet en selle monsieur Mélenchon et nous montre la résurrection de monsieur Besançenot aurait pu justifier de ce même billet d'humeur, "l'Europe sociale" peine à faire recette avec moins de 100.000 manifestants pour une manifestation nationale.

Le manque de réussite permet de mettre en lumière l'absence d'objectifs crédibles à ces manifestations, comme aussi celle prévue ce 9 Octobre pour l'emploi industriel par la CGT. Qui aujourd'hui dans les classes populaires peut placer le moindre espoir de changement dans le gouvernement socialisse de Hollande et Ayrault ? Quand l'Europe fut elle autre chose qu'une machine de guerre du libéralisme ? 

L'expérience lyonnaise des salariés du "Grand Lyon", l'art socialisse et de leurs alliés pour briser les grèves (TCL, éboueurs, ..) qui conduit aujourd'hui certains au suicide, mais encore la contribution de ces élus à la chasse aux Roms, à jeter femmes et enfants dans la rue qu'il fasse des chaleurs caniculaires, qu'il pleuve ou qu'il neige, voilà qui contribue davantage qu'un édito de Pierre Laurent à détourner les classes populaires de "la gauche".

La question de savoir pourquoi de si faibles mobilisations est de savoir dans quelles nouvelles impasses les classes populaires refusent d'être conduites.

Lors de la grève des éboueurs, un syndicaliste présent à l'un des rassemblements nous faisait cette réflexion à propos de la municipalité socialisse de Gérard Collomb et du Grand Lyon, "S'ils sont de gauche, moi je suis de Mars".

J'aime cette réflexion, Mars n'est il pas le dieu de la guerre ?        

 
"Nous étions trop peu cet après midi à Aulnay, ami-es on attend quoi pour se mobiliser? Le PS au pouvoir va t il de nouveau nous endormir? On va de nouveau attendre les prochaines élections pour sortir les sortants, quelle ambition! C'est maintenant qu'il faut bouger, crier pour que la gauche passe les lois qui assurent nos droits." Marie Georges BUFFET 29 Septembre 2012
   

Publié dans POLITIQUE

Commenter cet article