Europe - Une querelle d'allemand.

Publié le par DAN

Europe-1914---l-equilibre-europeen--be-.jpg

1914 - L'équilibre européen (illustration d'époque)

A chacun son boche.

Faire campagne sur presque rien, ou pas grand chose, s'éviter ainsi quelques sujets fâcheux ou les réduire à une caricature que l'on trouvera plaisante ou non, ainsi comparer la "Première dame" d'Europe, Angela Merkel, à Bismarck, résumer Eva Joly au parlé nègre de ses ancêtres - les ancêtres de Patrick Besson evidement, ou trouverait il ailleurs (enfin) son inspiration ?

Avouez que tout cela est ridicule, distrayant, évite d'aborder les questions de l'euro ou de l'Union européenne, de débattre de l'abandon de l'Union ou du Traité de Lisbonne, de Maastricht, etc .. Car enfin cela donnerait à penser qu'au sein des Partis Merkelien la devise serait, "à chacun son boche".

Démagogie de campagne, chacun essaye de compter avec le sentiment anti- union européen qui anime une majorité de Français non pas pour lui donner une perspective politique, mais pour ridiculiser ce sentiment, bassement le flatter.

Le "boche" aujourd'hui, ce sont ces parlementaires qui ont voté le Traité de lisbonne, ce sont les parlementaires qui ont voté les pleins pouvoirs aux fonctionnaires de Bruxelles ! 

   

Publié dans EUROPE

Commenter cet article