Violences inter-communautaires à Villeurbanne ? Ce qui met la République en danger ..

Publié le par DAN

 

La violente agression de trois jeunes membres de la communauté juive de Villeurbanne donne lieu à un déferlement de déclarations de bons sentiments mais aussi à de dangereuses confusions.

Pour la République, pour le vivre ensemble, le premier danger est bien dans le développement du communautarisme religieux, ethnique ou "sociétal" dans l'espace public. Combien avons nous alors observé d'oligarques de toutes tendances confondant politique et clientélisme électoral auprès des communautés juives, arméniennes ou encore homosexuelles, transformant la République en un patchwork dont seule est exclue la citoyenneté dans son universalité, dans l'amour de la patrie, .. peut on même oser l'écrire ?

Disons le sans crainte, pour la République il n'est pas de bonne communauté qui ne sache s'effacer devant l'intérêt général.. de la France, et non pas devant l'intérêt d'Israel ou même de la Palestine ou encore celui de Berlin ou des Banques. Car c'est encore là un danger du communautarisme, bien illustré par les déclarations du Président du CRIF, de chercher à importer en France des guerres ou peut être nos armées, peut être de nos citoyens, sont fourvoyés.

Le danger c'est d'entendre un Ministre de l'Intérieur faire allégeance aux intérêts discutables d'une nation étrangère occupant illégalement des territoires, déclarations qui nous font craindre d'autres violences et aussi la stigmatisation de certains intérêts au profit de quelques autres, l'enfermement dans une logique infernale.

La fraternité républicaine, aux racines de ces mots,  voilà ce qui me semble le meilleur instrument de lutte contre les discriminations.     

 
Logique infernale, voilà ce qu'illustrent les larges extraits de l'article consacré aux déclarations du Président du CRIF - que je laisse à l'appréciation de mes lecteurs - mais encore la mise en référence de l'article consacré à M. Valls, aujourd'hui malheureusement Ministre de l'Intérieur, sur "Oumma.com". Une "Présidence normale" ? cela me semble mal engagé.
 
"Nous n'avions pas vu une telle augmentation des actes antisémites depuis la période qui avait accompagné l'opération israélienne à Gaza en janvier 2010", a souligné le président du CRIF, en déplorant que Mohamed Merah soit devenu "une sorte de modèle, un exemple à suivre".
"Ces augmentations sont très importantes, au niveau de celles de janvier 2009, au moment de l'opération "plomb durci" à Gaza,soit environ cinq fois les chiffres habituels, avec très souvent des expressions claires, du style "Merah est un héros", "on va le venger", explique M. Prasquier.
Les faits se sont déroulés samedi vers 18h30 à proximité de l'école juive Beth Menahem de Villeurbanne. Trois jeunes juifs d'une vingtaine d'années, portant une kippa ont été "insultés et bousculés par trois individus".
Les agresseurs, rejoints quelques minutes plus tard par une dizaine de personnes, sont revenus à la charge. S'en est suivi un "échange de coups" durant lequel "deux des trois jeunes" ont reçu "un coup de marteau et un coup de barre de fer au niveau de la tête", selon la police. Le troisième jeune a été frappé au bras. [...]
Dans l'agression de Villeurbanne,"je crois que le nom de Merah a été scandé", souligne Richard Prasquier.
Le lien entre cette agression et la tuerie de Toulouse "me paraît indiscutable, parce que nous avons des données statistiques. Dans les semaines qui ont suivi les assassinats de l'école Ozar Hatorah, il y a eu une considérable augmentation du nombre d'actes antisémites", a expliqué M. Prasquier.  
Cette augmentation a été constatée par les statistiques du service de protection de la communauté juive (SPCJ), mais aussi par les statistiques du ministère de l'Intérieur, a-t-il ajouté." EJP 4 Juin 2012 (extraits) 
 
"Lors d’une interview livrée à Radio Judaica le 17 juin 2011 à Strasbourg, Manuel Valls s’est dit « lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël ».. " Lire
   

Publié dans SOCIETE

Commenter cet article