Valls des promesses, le double salaire d'un ministre : Juste un Smic à 1700 euros !

Publié le par DAN

 le-canard-enchaine-logo.jpg
"Nous voulons tout, tout de suite !"


Sans doute était il le dernier "extrémiste" du gouvernement, il voulait lui aussi un "Smic à 1700 €" même si ce n'était là qu'un petit supplément à ses indemnités de ministre, un supplément symbolique, un petit Smic en plus.

Il aura donc cédé aux pressions de la presse et sans doute du gouvernement peu soucieux de donner l'exemple d'un salaire minimum viable - Il ne faut pas ôter aux pauvres l'habitude de vivre dans la misère par des espoirs inconsidérés.

 
 Pov' ministre.

La gauche libérale bat en retraite (sic) dans les sondages, les premières décisions du gouvernement n'auraient elles contenter que les fonctionnaires syndicaux, à l'image toujours terrifiante d'un Chérèque ou de certains à Solidaires qui s'extasient d'un strapontin ?

Des mesures cosmétiques sur les retraites ou le smic, rien sur le chomage - dont on sera moins surpris ici que cela s'achève par des prises d'otage. Et dans ces riens comme un contre-feu à l'annonce de la diminution des salaires du gouvernement, le scandale du plus libéral d'entre eux, le double salaire de Manuel Valls.

Que le premier tricheur épinglé soit le Ministre de l'Intérieur, voilà qui laisse augurer du pire sans pour autant nous surprendre de la part d'un ami de Nicolas Sarkozy - il fallait un tel homme pour faire respecter les Lois à peine écorchées du précédent quinquennat.

On comprend alors la stratégie de Duflot, après la gnôle dans les tranchées l'herbe qui faire rire par temps d'austérité sans doute nécessaire donc pour faire croire à la fin de l'ère sarkozyste autrement que dans la défroque.

Une République où le citoyen en est réduit à lire le Canard enchaîné - mais à moins ce serait une dictature. 

 

"PARIS - Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, devenu dimanche conseiller municipal d'Evry après sa démission du poste de maire, va recevoir une indemnité à peine inférieure à celle du maire et du premier adjoint, révèle le Canard Enchaîné.

Selon la délibération du conseil municipal de dimanche dont l'AFP s'est procuré une copie, Manuel Valls va percevoir 57% de "l'indice 1.015", fixant l'indemnité des élus locaux, contre 59% au maire et 58% au premier adjoint, soit environ 1.700 euros net par mois, a révélé l'hebdomadaire satirique. Les autres adjoints touchent 36% de l'indice, tandis que les conseillers municipaux délégués perçoivent entre 7 et 23,5% de cet indice." (extrait) 

   

SUR

LA

TOILE

@ "A Evry, Valls touche une indemnité proche de celle du maire"

20 Minutes 7 Juin 2012

   

Publié dans OLIGARCHIE

Commenter cet article