Une parole de femme politique, Marie Georges Buffet sur l'Affaire DSK

Publié le par DAN

Une Parole de Femme.
Privée "d'organisation représentative", la parole de "gauche" est encore balbutiante trop longtemps écrasée par le désir oligarchique de participation, plutôt que de conquête du Pouvoir, le désir d'alternance plutôt que d'alternative sociale, politique, économique. Donnons donc de l'écho à cette parole balbutiante pour qu'elle acquiert de la force.
partisans-lutte-des-femmes-1970.jpeg

"La députée et ancienne ministre communiste Marie-George Buffet a qualifié mardi de "mauvaise nouvelle pour la justice" et "pour les femmes"le très probable abandon des poursuites pénales contre Dominique Strauss-Kahn, car "la vérité n'est pas dite".

"La décision du procureur fait courir de grands risques au droit des femmes en revenant au temps où les victimes de viols étaient à priori coupables, au temps où le viol n'était pas considéré comme un crime", écrit dans un communiqué l'ancienne secrétaire nationale du PCF, élue de Seine-Saint-Denis.

Selon elle, "le refus de faire juger l'affaire dans laquelle l'ancien directeur du FMI est accusé de viol est une mauvaise nouvelle pour la justice et une mauvaise nouvelle aussi pour les femmes. Car à ce jour la vérité n'est pas dite, ni pour le présumé innocent ni pour la présumée victime".

"La vigilance s'impose pour que le refus de faire passer la justice aux USA ne donne pas des ailes en France aux pourfendeurs d'une justice implacable envers les violences - sexuelles ou non - à l'encontre des femmes", conclut-elle." Yahoo/Libération 23 Aout 2011

Publié dans AFFAIRE STRAUSS KAHN

Commenter cet article