Un Premier Mai de contrition ? - "aimons nous les uns les autres".

Publié le par DAN

80% des salaries ne sont pas d'accord pour attendre 2012 !
VIVRE SANS EUX ! 

Mobilisé pour "le vivre sans eux !", eux, le Medef, l'oligarchie de droite comme de gauche, eux, l'Union européenne et le FMI, eux encore, les actionnaires et autres formes du parasitisme libéral qu'il nous faudrait entretenir.

Faire le ménage ! et la maison enfin propre et accueillante, ouvrir les portes à la veuve et l'orphelin, à l'autre - de nouveau fier de notre beau pays. C'est ainsi que je vois les choses, et non pas partager la misère, la pauvreté croissante devant l'insolence des plus riches, qui peuvent tout s'offrir, y compris des bureaucraties syndicales !

Mais non, l'Intersyndicale nous invite à un Premier Mai de contrition. Aimons nous les uns les autres, prolétaires et chômeurs, salariés de toutes catégories, mobilisons nous pour "le vivre ensemble" et nous mériterons quelques victoires.

Voilà le pêché révélé qui sans nul doute expliquera la défaite du mouvement social des retraites, il s'était glissé là dans les manifestations une poignée d'adhérents du Front National !

Donc pas de revendications inutiles, d'incitation à flechir les politiques des candidats à la Présidentielle, apprenons la solidarité, apprenons à vivre ensemble, mais avec qui ? .. DSK ?

Adieu la Retraite à 60 ans !

Adieu le Contrôle des licenciements économiques !

Adieu l'indexation des salaires sur le coût de la vie !

Adieu les droits syndicaux !

Soyons sages pour mieux vivre ensemble avec les libéraux ? 

Hallucinant :

"L'Huma-Dimanche" fait appel à un institut de sondage

pour connaitre les préoccupations des salariés !

CGT-1-Mai-2011---unitaire.JPG

D'accord les sondages celà fait plus "scientifique", incontestable .. adieu donc "l'enquête ouvrière" ou les réseaux militants, le journalisme de terrain .. qui irait volontiers s'ennuyer à Hénin-Beaumont ? Donc voilà les salariés sont à plus de 70% inquiêts pour les salaires, l'emploi, la protection sociale et à plus de 50% pour la santé, la pénibilité, l'âge de la retraite, l'égalité homme/femme .. etc.

et à plus de 80% ils ne veulent pas attendre 2012 ! 

Mais ils leur reste à trouver un syndicat ou un parti politique qui partage une telle opinion. 

Publié dans POLITIQUE

Commenter cet article