Un crime de génération ? - DSK, Tron, Berlusconi ..

Publié le par DAN

Libéralisme, le laisser aller de l'oligarchie.

De la régulation spontanée par le marché aux moeurs de l'oligarchie on peut chaque jour mesurer les méfaits du "laisser faire",sinon du laisser aller. Évoquer les dangers du pouvoir en voulant ignorer dans quel contexte idéologique agissent les acteurs, laissons cela aux journalistes rémunérés par la publicité. Que l'on ajoute à cela le goût pour l'affairisme (Lagarde, Woerth, G. Collomb,..) et nous obtiendrons un portrait réaliste de l'oligarchie. Encore une pointe de quelques autres addictions (le luxe, l'alcool, l'argent et le cumul des mandats pour s'éviter tout contrôle démocratique) et voilà le portrait assez humanisé pour ne plus distinguer sa droite de sa gauche.

Alors au fond à quoi servent les Partis politiques si ils ne sont plus à même de faire le ménage dans leurs responsables ? pourquoi tant de subventions, si du débat d'idées place est faite de la défense de leurs seuls intérêts ? La défaite de Berlusconi à Milan comme à Naples témoigne sans doute d'un peuple italien qui dans sa diversité rejette enfin ces extravagances, mais pour quelle alternative ?  

   snoopyberet

 
Reprise du procès de Berlusconi dans l'affaire du "Rubygate"

MILAN — Le procès du président du Conseil italien Silvio Berlusconi dans l'affaire du "Rubygate", qui mêle des faits présumés de prostitution de mineure et d'abus de pouvoir, a repris mardi après deux mois de suspension devant un tribunal de Milan.

La défense va soulever des questions de compétence.

Silvio Berlusconi se trouve actuellement en Roumanie pour une visite officielle de deux jours, et n'assistera pas à l'audience de mardi.

Le Premier ministre italien a subi lundi un revers cinglant à l'occasion du second tour des élections municipales. Ses candidats ont été battus à Milan et Naples. AP

Publié dans AFFAIRE STRAUSS KAHN

Commenter cet article