Solidarité avec Nafissatou Diallo - Procès le 15 Mars (Mahnattan)

Publié le par DAN

DSK - Les couilles du FMI.
 

Certes, mis en examen dans l'affaire du Carlton de Lille pour une présomption de complicité de proxénétisme aggravé et si la prescription le sauva du jugement sur les violences faites à Tristane Banon, il aura du mal à répondre encore des accusations de viol avec violences portées contre lui devant le Tribunal civil de Mahnattan (lire) .

Heureusement le crime dont on l'accuse aurait été commis "à titre diplomatique", au nom du FMI en quelque sorte aurait été violée une femme de ménage du Sofitel - et pour tout dire je veux bien le croire ! Comment m'expliquer autrement qu'il resterait un "membre" (sic) du Parti socialiste de François Hollande, ou Gérard Collomb (pour faire dans les amitiés locales).

Sans doute cet homme aux moeurs bien particulières était il le mieux à même de porter un jugement moral sur la population grec, des "truands". Pour autant que DSK se rassure, après le passage (je devrais dire l'essorage) du FMI et de l'Union Européenne, je n'ais lu nul part que les armateurs paieraient des arriérés d'impôts

Nafissatou Diallo solidarité !  Un dossier presse complet sur l'affaire Nafissatou Diallo

 

"Cette audience aura lieu à 14 heures, a indiqué le tribunal, ajoutant sans autres détails qu'il s'agirait de "plaidoiries orales sur les motions" déposées dans le cadre de la procédure civile. Nafissatou Diallo, une femme de chambre guinéenne qui accuse Dominique Strauss-Kahn d'agression sexuelle dans sa suite du Sofitel de New York le 14 mai dernier, avait porté plainte au civil contre DSK le 8 août, en parallèle à la procédure pénale, abandonnée le 23 août. Ses avocats demandent des dommages et intérêts d'un montant non précisé, pour l'agression "sadique et violente" de la femme de chambre dans la suite du Sofitel. Plusieurs motions ont ensuite été déposées par la défense de DSK, qui a notamment demandé le 26 septembre le classement de la plainte au civil.      

 Immunité diplomatique ?

William Taylor, l'avocat de l'ancien patron du FMI, s'est appuyé sur une Convention internationale, adoptée par les Nations Unies en 1947, pour affirmer que l'ancien patron du FMI était au moment des faits protégé par une immunité diplomatique "y compris pour des actes commis à titre personnel". Certains experts s'étaient à l'époque montrés sceptiques, faisant notamment valoir que ce n'était en rien une affaire diplomatique." Le Point (extrait) 

« La réalité, c'est que ces gens-là, ils sont dans la merde. Et y sont gravement. Ils ont beaucoup bricolé, ils savent très bien qu'ils ne paient pas d'impôts, que c'est un sport national de ne pas payer d'impôts en Grèce, que ça truande un maximum. Mais d'un autre côté, si on n'était pas venu à la dernière minute quand ils nous ont demandé de venir, ils seraient tombés au fond du gouffre."" DSK, le FMI et la GRECE.
   

Publié dans AFFAIRE STRAUSS KAHN

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article