Sénat - Défaite de Sarkozy, victoire du libéralisme.

Publié le par DAN

 

Il faut bien admettre l'absence d'opposition parlementaire au projet libéral de la grande europe, aussi quelque soit les équipes qui se succèdent, et voilà de quoi les assurer sur leurs sièges, nous n'avons guère placé d'espoir en cet endroit, le sénat comme l'assemblée nationale. La forfaiture de l'adoption du Traité de Lisbonne aura fait notre éducation.

Sans doute peut on se réjouir de cette défaite de Sarkozy, de l'Ump, mais s'en réjouir de trop viendrait encourager les ardeurs libérales et européistes des socialisses, ainsi aura-t-on vu, beaucoup, François Hollande dans les médias.

De fait, l'aéropage de seconds couteaux que représente cette nouvelle majorité sénatoriale montre combien, pour l'oligarchie, cette assemblée est sans importance, comme dans un autre genre le Parlement européen. Aussi cette victoire des socialisses est elle avant tout "politique" et justifiant notre réserve, le Lyon Royal n'est pas là pour faire croire que les socialisses constituent une alternative à Sarkozy

snoopyberet

   

Commenter cet article