Sarko-show - Rêves d'un premier flic et désillusions présidentielles, 7 ans d'échec.

Publié le par DAN

Les interventions du Résident de l'Elysée ont ceci d'habituelle, qu'elles se situent toujours à la frontière de la démagogie et du ridicule - ici l'appel téléphonique à Carla qui visiblement était disponible (ouf !).

Sans doute au plan de la démagogie faut il voir dans ce show la marque d'un échec de la politique présidentielle, une tentative desespérée d'améliorer enfin le résultat des sondages d'opinions sur l'idée d'une prétendu acquis en matière de sécurité - mais la délinquance persistante des banlieues marque là aussi l'échec d'une politique menée depuis maintenant 7 ans ! 

La seule nouveauté est le flop médiatique, mais c'est toujours le risque avec les incessantes rediffusions - c'est même le cas pour les meilleures séries Tv, alors là vous imaginez .. 

Et sinon pour finir de vous dérider, une redif de F. Amara dans "Le Plan Marshall des Banlieues" ?   

FR-Banlieues-Plan-Marchall.jpg  

Sarkozy et l’insécurité, c’est une histoire d’amour qui dure. Ce lundi, le chef de l’Etat, au plus bas dans les sondages, a ressorti son rôle de superflic, à l’occasion de la mise en place du nouveau préfet de Seine-Saint-Denis, Christian Lambert. Des déclarations martiales sur les «voyous», la promesse de «suspendre» de manière «systématique» les allocations familiales en cas d’absentéisme scolaire. L’implantation de bureaux pour les policiers dans 53 établissements sensibles de Seine-Saint-Denis. Et enfin la création d’internats spécialisés pour les «jeunes qui terrorisent les autres élèves».

...

Réponse de Sarkozy: «Il y aura dans chaque bus une liaison directe avec la police de façon à pouvoir localiser le bus pour ne pas perdre de temps». Mais le ton se détend quand un conducteur tend un CD au président et lui dit: «Vous ferez écouter à votre femme.» «Attendez, je vais l’appeler et je vous la passe», répond Sarkozy, qui met sa promesse à exécution. Invitation.

...

L’ancien patron du RAID a un CV parfait. «C’est un homme d’action et je lui demande d’affirmer en Seine-Saint-Denis l’autorité de l’Etat», déclare Nicolas Sarkozy. Avant d’énumérer sa tâche: veiller «personnellement» à ce que les «forces de police interviennent sans restriction dans les halls d’immeubles des cités touchées par la délinquance», mais aussi «traquer, jusqu’à ce qu’ils disparaissent, les criminels mafieux aussi bien que les petits trafiquants» qui «lynchent» les «enfants», les «personnes âgées» et les «handicapés».

Publié dans SOCIETE

Commenter cet article