Salauds de pauvres - Pas de tweet pour le Smic, la retraite ou le chomage ? .. un tweet de Gérard Filoche.

Publié le par DAN

 
Tweet-Veilleur (I)clown
Le Premier Lit de la République. 

La République monarchiste ? .. la caricature d'une monarchie sans doute. Après Carla Bruni, Valérie Trierweiller a aussi des protégés à mettre en scène,Falorni déjà, à moins que ce ne soit un combat de concubines pour occuper "le premier lit de la République". La République des Tweets ressemble à un mauvais vaudeville, la technologie n'apporte rien à l'âme humaine, à ses passions, à ses bassesses comme à ses cruautés.

Sans doute en des temps plus cléments la farce républicaine ferait sourire, mais avec 8 millions de pauvres la France a d'autres soucis et déjà survivre. Une France encore rançonnée par les Banquiers que l'on ne s'étonne pas que l'un d'eux, Emmanuel Macron, un banquier d'affaires soit nommé secrétaire général adjoint à l'Elysée. Une présidence libérale normale selon l'air du temps.

Enfin les médias s'emballent, le vaudeville dispense de traiter d'affaires plus importantes pour nos concitoyens - Trierweiller n'est elle pas de ce milieu ? - J'allais donc écrire mon billet d'humeur quand un ami, François T., m'adressa ce billet de Gérard Filoche .. 

 

J’ai vu le tweet à 12 h ce mardi 12 juin…

alors j’en ai fait un autre

 

Gérard Filoche 12 juin 2012 – 15:13
 
J’ai vu le tweet à 12 h ce mardi 12 juin, j’ai eu du mal à y croire et j’ai ressenti tous les éléments de la gène, j’ai compris illico tout ce que cela allait donner dans les médias. Je ne veux pas parler de La Rochelle et même plus de Hénin-Beaumont mais de la retraite à 60 ans sans décote. Ca vous dérange ? Ca passe à côté ?  On n’a pas le droit ? Ce n’est pas opportun ?

Il y a eu 8 millions de manifestants en 2010 pour défendre la retraite à 60 ans contre Sarkozy qui s’est comporté comme un dictateur birman et n’a rien voulu négocier. Il y avait 75 % de l’opinion pour les 60 ans sans décote. Il y a sans doute 80 % des syndiqués de ce pays qui y sont favorables. Sondez les adhérents du PS, j’en ai fait le tour de France, il y a sans doute 75 %  des membres qui sont pour. Le FdG, EELV, la FSU, la CGT, Sud-Solidaires, UNSA, une bonne moitié de la CFDT sont « pour ».

Vous vous étonnez qu’il y ait des abstentions aux législatives ? Vous n’avez qu’à ne pas organiser le silence ou la diversion mais le débat là dessus ! Qu’en pensent Philippe Kemel et Ségoléne Royal ? sur le fond ?

Il doit y avoir des négociations cet été : ça, c’est une belle avancée. Rien que pour cela il fallait chasser Sarkozy.Mais que va t on négocier ? on ne peut se contenter d’en rester à 110 000 salariés qui ont commencé à 18 ans et après 42 ans (sic) auraient « droit » à la retraite à 60 ans sans décote. Tiens qu’est ce que vous faites des « égoutiers » dont l’espérance de vie est inférieure à 60 ans et dont l’age de départ a été repoussé de 50 ans à 52 ans ?

Deux maladies sur trois sont liées au travail entre 55 et 60 ans. Trois maladies sur quatre entre 60 et 65 ans. Il y en a qui voient des nains partout, mais il n’y a que le Medef qui voit des centenaires partout, c’est bien le seul point sur lequel il est optimiste. La biologie du corps humain est inchangée. Le travail est dur à partir de 55 ans. Il y a 150 000 crises cardiaques en France par an et 100 000 accidents vasculaires : entre 1/3 et 50 % de ces 250 000 AVC sont liés au travail.

Il a été pris prétexte de l’allongement de l’espérance de vie pour allonger la durée du travail sur la vie : mais l’espérance de vie moyenne recule en France comme aux USA et en Allemagne. Normal : car si on travaille plus longtemps en moyenne, on mourra plus tôt en moyenne. E si on vit plus longtemps c’est pour en profiter davantage, pas pour travailler plus.

Il a été dit que le travail des « seniors » serait protégé : c’est faux il y a eu 20 % de seniors en plus au chômage toutes ces dernières années.  La moyenne réelle des annuités cotisées dans la vie réelle n’a pas augmenté de 37, 5 à 42 annuités, elle a baissé de 37,5 à 35 annuités ! Cela fait maintenant une moyenne de 7 ans de décote ! Or les décotes sont de 2,5 pts par an en France contre 0,9 pts dans l’Allemagne de Merkel.

La retraite à 67 ans est prévue en Allemagne en 2029, en Grande-Bretagne elle est prévue à 68 ans en 2048. Mais en France, Sarkozy nous a imposé la pire des réformes d’Europe : elle est fixée à 67 ans en 2017 ! Dans 5 ans !

Et il n’y aurait pas à « négocier » ? Il n’y aurait pas à abroger la loi Woerth-Sarkozy ?   On a 25 % de chômage chez les jeunes et il faut (vainement) donner la priorité à faire travailler les seniors jusqu’à 67 ans ?  2 seniors sur 3 sont au chômage, en maladie, inaptes, licenciés a partir de 55 ans ? Quel est ce cirque du Medef qui a fixe une retraite à 67 ans ?

A quoi ça servait de réduire la durée du travail à 35 h sur la semaine si c’est pour l’allonger sur la vie à 67 ans. Il n’y aura pas de réduction du chômage de masse sans réduction du temps de travail !

Qu’en pense t on entre ces deux tours de législatives ?  Nous voulons des voix pour en finir avec l’UMP/FN ?  Rendons les retraites volées aux salariés par Sarkozy !  La France est riche, elle n’a jamais été aussi riche et les richesses aussi mal redistribuées.

Alors j’ai fait un tweet : 60 ans sans décote !

La prestation doit être définie : droit à la retraite à 60 ans pour tous sans décote, calculée sur 10 ans, à un taux de 75 %,  indexée sur les salaires, 35 annuités, pas de retraite inférieure au Smic.

Pour la financer il faut faire une échelle variable des cotisations sociales retraite et faire varier les annuités requises selon l’évolution réelle du « marché du travail » : si la durée réelle moyenne cotisée devient 36 dans la réalité, c’est 36, si elle devient 37 c’est 37, si elle devient 38 c’est 38…

Le retour à la retraite à 60 ans, c’est le recul du chômage, c’est la défense du salariat qui souffre, c’est l’aide aux plus défavorisés, c’est la redistribution des richesses pillées par la finance,  c’est la lutte contre l’UMP/FN !  Unité et mobilisation de toute la gauche !

Que partout le 17 juin, on vote pour le candidat de gauche arrivé en tête, le mieux placé, c’est le seul principe repère. Même s’il y a eu des dégâts évitables avant, on ne peut pas les réparer autrement. Qu’il y ait une majorité et un gouvernement PS-Fdg-EELV.

En face, pour négocier, qu’il y ait  le maximum d’unité syndicale. Adhérez à vos syndicats, mobilisez  ! Qu’on aille à l’essentiel : négocions une vraie retraite à 60 ans au sein de la majorité de la gauche grâce au fait qu’on aura battu la droite.
 

 
CGT PEP 20.07.12 Travail obligatoire RSA
   

Publié dans SOCIAL

Commenter cet article