Rompre avec l'Union européenne ! Abattre le mur de l'argent.

Publié le par DAN

 
La perspective de vivre dans un bien être sûr !          
 

L'Union européenne se dresse comme un mur, un mur de l'argent, devant les peuples et ce mur de l'argent est un nouveau "Mur de Berlin" bien plus terrible encore. Un nouveau mur qu'il faut abattre.

Comme cela est déjà, parfois en tâtonnant, le nouvel objectif des mouvements sociaux quand ils cheminent des "Indignés" à "Occuper Wall St", abattre le mur de l'argent est un préalable au rétablissement de la démocratie.

Cela devrait être encore l'objectif que le mouvement social devrait poursuivre à travers les campagnes électorales, présidentielle, législative ou territoriale. Et donc ne pas se laisser entraîner dans les impasses que sont ces voies de compromissions, d'illusoires "renégociations" du pouvoir de l'argent, des traités européens.

Le rétablissement de la démocratie, de l'indépendance de notre vieille patrie, la sortie de l'OTAN, de l'Union européenne, ne nous rendrons certainement pas plus riche, mais nous donnerons le bien être qui accompagne le développement des solidarités fraternelles - là ou l'Europe et ses hérauts, Merkel, Sarkozy, attisent les haines, à l'encontre nous pouvons choisir la perspective de vivre dans un bien être sûr.

Pour développer ces solidarités fraternelles nous devons prendre appui sur de solides services publics, l'école, la santé et plus encore l'énergie et les transports avec une politique ambitieuse de nationalisation-expropriation (edf gdf Total sncf autoroutes, ..) et l'affirmation de monopoles d'Etat. Ces outils permettront alors d'orienter l'économie sur le chemin d'un développement durable et respectueux de l'écologie. 

Je suis certain qu'il existe mille raisons techniques, scientifiques même, de vouloir "négocier" la sortie de l'euro, la sortie de l'Union européenne, mille raisons de prendre le temps, de temporiser. Mais la vie est politique, la vie demande pour s'affirmer des actes forts .. et l'intendance devra suivre.

Si aujourd'hui je fais le choix de soutenir la candidature de Nicolas Dupont Aignan à l'élection présidentielle , comme autrefois de JP. Chevènement, ce n'est pourtant pas une adhésion à Debout la République. C'est l'affirmation d'une priorité dans la lutte contre le libéralisme, en détruire la superstructure politique, détruire l'Union européenne et redonner sa chance à l'Europe des peuples et de leurs nations.

Ce n'est pas un brouillard d'illusions et de démagogie qui fera disparaître le Mur de l'argent, nous n'avons donc nul besoin de Mélenchon ou du Front de Gauche et nous devons garder l'espoir d'un redressement du Parti communiste nécessaire aujourd'hui comme hier à la résistance. Les communistes, mais aussi les royalistes doivent prendre toute leur place dans ce combat au côté des républicains.

Enfin, il faut chasser Sarkozy. Ce représentant de l'ultra-droite libérale, champion de l'alliance des conservateurs européens et, s'il faut s'y résoudre, en votant pour l'autre candidat, sans doute un social-libéral. Mais ce sera déjà un premier affaiblissement, très subjectif, de l'Union européenne et un message aux autres peuples d'europe. Davantage encore si dans le même temps nous parvenons à imposer des mobilisations massives ce 1° Mai 2012 pour infléchir la politique du candidat. Il n'est donc pas surprenant que cette fin de billet s'adresse aux syndicalistes, le temps de l'apolitisme de grand papa est dépassé

[12 Mars 2012]

 
   le-Mur-de-Berlin-remplace--.jpg

Publié dans EUROPE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article