Rom et l'europe - Poeme épique et autres pièces.

Publié le par DAN

"Traversant la Livonie, Père et Mère Ubu embarquent pour la France où le Père Ubu envisage de se faire nommer « Maître des phynances à Paris »." Wikipedia

Medecin de campagne - recherche Google ..Voilà, il se revait le Maître du Monde, conseillant B. Obama, et rejoignit l'OTAN - ou plus simplement Président de l'Europe et il réalisa un coup d'Etat pour imposer le Traité de Lisbonne, Mais aujourd'hui il peine à s'imposer déci-Maître de la France au delà de ceux qui font le barbot au Parlement.

Aujourd'hui, Ubu Roi c'est aussi Hortefeux, son Marechal, réformant la justice quand de l'injustice on se fait les héraults, traquant un petit peuple, y compris ses enfants, ses malades, ses infirmes, ses vieux, ses femmes qui derrière des cartons se sont fait des abris. Besson, Kouchner, Woerth, Amara, la lieutenance peine à suivre, mal informée ou impotante. Le combat est rapide, cruel et dérisoire, quelques cris, quelques pleurs d'enfants - enfin, Maître des bidonvilles ! Il sera à coups sûr du prochain Conseil d'administration.

Et puis voilà les choeurs, les cocus des actes précédents, les nationaux que la xénophobie transporte à nos frontières, de crier : "notre Déci-Maître, notre Déci-Maître, gloire à toi !" - ont ils encore le cul en feu. 

Théatre artisanal : "Un Ministre dans le Placard", Vaudeville en cinq actes.

 

Acte 1 - Scène 1 Levée de rideau.

 

Secrétariat du Ministre, la pièce est plongée dans le noir, une lueur sous la porte, on entend des voix : 

  

Le choeur tendant l'oreille : - "hein ? .. qu'a t il dit ?"

... derrière la porte, murmures, éclats de voix

Le choeur encore : -"Je ne l'ai jamais vu ! .. A peine je le connais."

...

Le choeur toujours : -"Ma main droite l'ignorait, c'est la gauche toujours .. je n'ais jamais écrit !."

... de derrière la porte une voix moqueuse, inaudible : -" ..il m'a dit ..", etouffée, une chanson peut être ..

 


Le texte est soumis aux droits d'auteur, j'accepte les chèques en blanc, c'est bien le moins.

 

Publié dans FANTAISIES

Commenter cet article