Révolution syndicaliste, autogestion, et en attendant ..

Publié le par DAN

Point - Lyon RoyalDepuis trop longtemps l'idée de révolution a été réduite à la main mise sur l'Etat et de l'Etat au risque de ne plus voir que le coeur du pouvoir réside dans l'économie qui entraine la machine sociale, hierarchise la société et met en oeuvre la violence sociale dans le travail, le logement, se paie en chomeurs aussi bien qu'en profit.

C'est lorsque apparaisse par la grêve des remises en cause de cette mécanique d'exploitation que l'Etat menace ou met en oeuvre la violence des gens d'armes ; réquisition, intervention des forces armées viennent briser les grêves qui entravent les affaires.

Ainsi trompé par des discours opportunistes, par des politiciens dont l'opinion fluctue au gré des marchés, nous avons pu croire que des réformes législatives pourraient contribuer à changer durablement la vie des populations modestes, à l'amélioration des conditions de vie des salariés. Santé, éducation, réduction du temps de travail (35 Heures et retraites).

Aujourd'hui nous faisons le terrible constat de ces illusions perdues, les réformes législatives peinent à assurer le bien être de plus d'une génération, l'économie que nous avons cru pouvoir faire d'une révolution de l'organisation industrielle et financière, des rapports sociaux et des institutions se paie d'un retour de la misère, du chomage de masse, de la précarité grandissante de nos vies.    

La révolution sociale à laquelle nous devons aspirer doit être autogestionnaire et entrepreneuriale, visant à la reconstitution du tissu industriel et agricole mis à mal par la spéculation, la révolution sociale à laquelle nous devons nous préparer ainsi que nos organisations syndicales. Voilà quelques uns des principes que je voudrais défendre sur ce blog dans les mois à venir.

Le principe d'une révolution populaire qui viendra s'articuler avec la convocation d'Etats généraux du peuple de France, voilà le projet du Lyon Royal actualisé en ce début d'année 2011. 

 

  LIRE

Le besoin social-démocrate - en marge du 90° anniversaire du PCF.

 

Hier la question des Terres, aujourd'hui le Logement (nouvelles pauvretés)

Publié dans POLITIQUE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article