Retraite - Elements de reflexion pour la poursuite du mouvement social.

Publié le par DAN

"Les Français sont râleurs mais légalistes. Le gouvernement comptait sur ce point en accélérant l'adoption de son texte. Mais le renoncement n'est pas ce qu'attendent les Français, estime Maxime Dumont, secrétaire général CFDT-Transports. "Derrière la réforme des retraites a été mis au jour un mal de vivre dans une société de moins en moins juste, au sein de laquelle la crise a accéléré les inégalités." - Le Monde 02/11/2010  

retraite manif 4.11.10 Il y a un temps pour manifester et un temps pour réflechir, un temps pour s'interroger sur les stratégies des Confédérations syndicales - non pas seulement pour disserter des tactiques, de grêves reconductibles, tournantes ou générales - mais plutôt de l'absence de stratégies ou plus dramatiquement de perspectives, à force d'apolitisme. On peut dire de la sorte que l'unité syndicale résulte de cette carence commune. 

 

Le dossier des retraites n'est pas le seul à devoir nourrire cette réflexion, la multiplication des délocalisations (Lejaby), des fermetures d'entreprises due à la speculation (Molex) nous conduisent au même constat - du gouvernement aux confédérations syndicales chacun baisse les bras, aucune action initiée par les directions confederales ne vient ouvrir d'autres voies (Berliet, Lip,..) 

 

cgt aLes Français devraient ils être "légalistes" malgré la main mise du Medef sur le Parlement Français - Parlement qui s'était déjà offert au Traité de Lisbonne contre le vote populaire de 2005 ? Parlement qui entérine des lois inégalitaires (Bouclier fiscal) ou racistes (gens du voyage, rroms) ? Si ce Parlement et l'Elysée bafouent les principes de cette République alors être "légaliste" ne consisterait il pas à les mettre dehors ? 

CGT CNT Lyon Manif 4 .11.10

Un clic pour agrandir !

  ETRE "LEGALISTE" NE CONSISTERAIT IL PAS A LES METTRE DEHORS ?

Publié dans SOCIAL

Commenter cet article