Retour aux Rroms - L'utopie et l'enfer en Union européenne.

Publié le par DAN

Je crois en l'avenir des Nations comme terreau de l'aventure démocratique des peuples ..
10.09.04-ATD-Lille.jpg "Le tribunal de grande instance de Nantes a condamné lundi la ville de Nantes à indemniser 29 Roms qui avaient été expulsés en avril dernier de l'un de ses terrains en raison d'une irrégularité dans la procédure d'expulsion, a-t-on appris de source judiciaire.
Il n'y avait aucune date fixée dans "le commandement d'avoir à quitter les locaux" signifié aux Roms par un huissier, juste la demande d'une exécution "immédiate", selon le vice-président du TGI de Nantes, Daniel Castagné, qui a rendu ce jugement.
Les Roms étaient donc "privés de toute option de quitter les lieux volontairement par leurs propres moyens sans y être contraints par les forces de l'ordre", a précisé M. Castagné.
La ville de Nantes a été condamnée à verser 300 euros à chacun des 29 Roms concernés par cette expulsion, a précisé leur avocate, Me Sylvie Bourjon."  AFP 6/09/10

La dépêche AFP vient souligner l'attitude "ambigue" du Parti socialiste sur la question de l'accueil des Rroms, ici les expulsions à Nantes comme à Lyon au coeur de l'hiver dernier (cf mon billet "Pas de Printemps pour les Roms"). Ou comme je l'écrivais "la gauche" ignore (sic) ce que fait sa main droite, et dans le cas relevé à Nantes l'usage privilégié de la force publique au détriment du droit.

L'incapacité de l'Union européenne a se saisir du cas d'un peuple considéré comme "étranger" dans l'ensemble des pays adhérents - d'un peuple hors sol ainsi que le démontre dans la France de Sarkozy le traitement réservé aux "gens du voyage", Français pour la pluspart, cette incapacité de l'Union européenne a pour corrolaire l'incapacité des européistes (Ump, Ps, Modem,..) à chercher des solutions humaines à cet enfer

Sans doute parce que je crois en l'avenir des Nations comme terreau de l'aventure démocratique des peuples suis-je indeffectiblement attaché à la cause du peuple Rrom et d'autant plus effaré par les erreurs de certains "nationalistes" qui ne veulent voir là qu'un problème d'immigration - est ce la complexité de la tache qui les rebute ? je pourrais le comprendre.

Aussi la mobilisation d'associations représentatives de populations plutôt conservatrices comme la Licra ce 4 Septembre à Lyon, mais aussi d'associations juives et d'autres, me rassure quand à, peut être, un début de compréhension qui échappe aux traditionnels clivages et puisse peser sur les prochaines élections.  

 Attention, l'Union Européenne crait des apatrides !
"Le ministre de l’Intérieur M. Hortefeux propose de déchoir de leur nationalité française d'éventuels délinquants, puis de les expulser du territoire. En droit français, depuis la Révolution de 1789, la révocation de la nationalité n’est applicable que pour des crimes exceptionnels, comme celui de haute trahison, ou de collusion avec l’ennemi en temps de guerre. L’exception notable a été la promulgation des lois raciales et antisémites du régime collaborationniste du Maréchal Pétain, qui a fait révoquer la nationalité française d'au moins 15000 personnes, dont plus de 7000 Juifs avant de les déporter vers des camps d’extermination nazis. A l'UJFP, nous en portons la mémoire.

 Rroms - les caravanes ont été détruites. France 2010

 

Publié dans POPULATION

Commenter cet article