Quand Néandertal rencontre Cromagnon (Sarkozysme)

Publié le par DAN

Neandertal---CroMagnon.jpg"Il est maintenant prouvé que nous avons en nous, les hommes dits modernes, quelque chose de l'homme de Neandertal. Une équipe internationale (56 personnes) a réussi à décrypter près de 60% du génome de ce «cousin» à partir de prélèvements d'os datant de quelque 40 000 ans trouvés, il y a une vingtaine d'années, dans une grotte de Croatie. Et il apparaît que de 1 à 4% de notre propre génome pourrait provenir des néandertaliens.

Neandertal est notre plus proche parent du point de vue évolutif. Apparu il y a 450 000 ans, il a peuplé l'Eurasie (Europe et ouest de l'Asie). Puis il a disparu, il y a 25 000 à 30 000 ans au moment où l'homme moderne, celui que l'on appellera Cro-Magnon, commençait son expansion à partir de l'Afrique."

Source Le Figaro

Après tout c'est la rentrée des classes et sans doute que Carla - comme en litterature, ne lui a pas encore dressé un ambitieux programme de révision, et d'abord de méthodologie, relire ses notes. Sinon d'imaginer que là réside l'explication des politiques brutales, encore un peu bestiales du Pouvoir, le génome de Neandertal prédominant au sein de "La Fraternité du Fouquet's", voilà de quoi effrayer plus d'un héritier de Cro-Magnon. Mais là aussi je m'éloigne de la recherche scientifique.

"Avoir passé cinquante minutes dans ce lieu unique, que l’on imagine superbe et inspiré, en bénéficiant des commentaires de sa conservatrice, Muriel Mauriac, et du paléontologue Yves Coppens, certainement savants et passionnés, et en retenir ce qu’il (Nicolas Sarkozy) a déclaré laisse rêveur : on ne fait pas plus cancre ni plus cuistre (ni plus beauf).
Ses guides ne lui ont certainement pas expliqué que les peintures pariétales étaient l’œuvre du “brave néandertalien”, vu que l’homme dit de “Néandertal” avait disparu de la surface de la Terre depuis plusieurs millénaires. Les bras de l’homme de Cro-Magnon ont dû lui en tomber.

Comment ne pas penser, dans ce contexte… grotesque, à la vieille expression “donner de la confiture aux cochons” (même si elle est anachronique, et pour les cochons et pour la confiture) ? Et surtout à cet immense challenge de la civilisation : la transmission de la culture aux nouvelles générations.
On comprend mieux les affres des professeurs “de base” confrontés à leurs élèves, quand on sait ce qu’a retenu le premier personnage de l’Etat des leçons particulières d’un éminent paléontologue."

Source "Langue sauce piquante - le blog des correcteurs du Monde."

 

Publié dans FANTAISIES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article