Quand le gouvernement cherche à organiser le viol de la loi ! - Déclaration du patrimoine des parlementaires.

Publié le par DAN

 Copé, Jacob & Sarkozy aux pieds de Saint Berlusconi.

Christian-Jacob.png 

  guignol

Voilà un projet de loi taillé sur mesure pour un ancien Chiraquien, Christian Jacob, un de ces projets que l'on fait passer en douce pendant les vacances profitant de l'inattention des citoyens, exonérer les Parlementaires de toutes poursuites judiciaires si ils avaient triché sur leur déclaration patrimoniale. On imagine aisément les intérêts défendu là par "un ancien agriculteur" et un "avocat d'affaires".

Les gouvernements se succedent, peut être, mais les valeurs du sarkozysme restent immuables au sein de sa majorité. 


 

Président du groupe UMP à l'Assemblée Nationale en remplacement de JF Copé.

 

"Face au tollé suscité jusque dans la majorité, Christian Jacob a dû renoncer lundi soir à l'Assemblée nationale à demander la suppression de l'incrimination pénale pour les députés qui omettraient sciemment de déclarer une partie de leur patrimoine. Dans une ambiance électrique au sein de l'hémicycle et au terme d'une très longue suspension de séance, le patron des députés UMP a finalement retiré un amendement en ce sens au projet de loi portant sur l'élection des députés, amendement qu'il avait cosigné avec le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, et plusieurs autres députés UMP. Il a toutefois obtenu que le dispositif soit amputé de la peine d'emprisonnement.

Désormais, tout député qui aura omis volontairement de déclarer son patrimoine ou en aura fourni une évaluation "mensongère" pourra être puni de 30.000 euros d'amende et, le cas échéant, de la privation de ses droits civiques. Mais pas d'une peine de prison." TF1 News 

Publié dans OLIGARCHIE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article