PREDATEUR - Le retour de Didier Lombard chez Orange - France Telecom

Publié le par DAN

Génération FOUQUET's

Le retour d'un "dangereux récidiviste" - qui aurait donc aussi échappé à la vigilance du Tribunal de Nantes - d'un prédateur donc, celui qui fustigeait "la mode du suicide", à la tête (sic) d'Orange France Telecom est-il de nature très différente des affaires menées par une Ministre sous couvert d'un régime mafieux étranger ?

A chaud nous avions lu JF COPE soutenir l'indépendance de la Medecine du Travail comme un dispositif majeur de lutte contre les nouveaux dangers du travail avant de voter une loi contraire, à moins de trois ans d'intervalle. D'autres que Lyon Royal verraient dans l'accumulation de ces faits autre chose que l'état de corruption ou se vautre la république.

La Génération Fouquet's est toujours là, peu importe les remaniements ministériels, - "Sarkozy dégage !" voilà comment j'exprimerais en égyptien l'urgence du jour.  

dinosaure-velociraptor2.jpg

Monsieur Didier Lombard qui fut ce "responsable" d'Orange-France Telecom dont le management conduisit au suicide une quinzaine de salariés effectue donc son retour à titre de "conseiller" au sein de cette entreprise.

Je n'insisterais pas ici sur ce succès remarquable de la "gestion privatisée" de France Telecom, quelques cadavres de plus à accrocher aux grilles de la Bourse de Paris, à moins qu'ils ne viennent décorer le costume de quelques responsables d'agences de notation (KKK).  

"Voilà que l’on apprend sans grand bruit que l’ex-PDG de France Télécom M. Lombard (depuis 2005) deviendra au 1er mars conseiller de Stéphane Richard, le nouveau PDG. C'est lui-même qui a officialisé « le retour » .

Pourtant, tout le monde au sein du groupe pensait bien que cet homme, qui aura 69 ans dans quelques jours, partait pour ne plus revenir puisqu’il avait été évincé suite à la « vague » de suicidesdans l’entreprise d’une trentaine de salarié dans ces dernières années. Pourtant, la semaine dernière, il ne comptait pas revenir mais le conseil a décidé de le nommer conseiller spécial de Stéphane Richard sur les orientations technologique et stratégiques de l’entreprise.

Si on écoute les échos de l’entreprise, on ne peut, à France Télécom, se passer de ses services. Il était invoqué son maintien dans l’entreprise pour retarder le paiement des indemnités de départ qu’il devait percevoir. Maintenant, grand rebondissement : il touchera un salaire et il aura en plus de tout ceci une retraite chapeau que l’on murmure à 300 000 euros/an.

Les syndicatss’insurgent contre tous ces rebondissements qu’ils trouvent vraiment hors du commun et déplacés vu les événements passés. Rappelons que certain syndicats avaient tiré la sonnette d’alarme et porté plainte contre la direction lors des moment de crise de France Télécom, car il était reproché à ce PDG le harcèlement moral des salariés, et surtout d'avoir invoqué la fameuse "mode des suicides" chez France Télécom.

Est-ce bien raisonnable de partir par la porte et « rentrer » plus tard par la fenêtre ?" TERRAFEMINA 25/02/10 

"Le syndicat CGC-Unsa de France Télécoma lancé vendredi une pétition intitulée "Lombard dégage !" pour dénoncerle fait que l'ancien patron reste au sein du groupe comme conseiller spécial salarié, a-t-il annoncé dans un communiqué. Le texte de la pétition, d'une seule phrase, "demande le départ de Didier Lombard du groupe France Télécom sans indemnité, ni retraite chapeau, ni stock-options".

Le communiqué de la CFE-CGC-Unsadénonce "le comportement indécent de celui qui a précipité une entreprise de 130 000 personnes dans une crise sociale sans précédent". "En faisant réactiverson contrat de travail, il espère bénéficierde la clause dite de "départ à retraite" réservée aux salariés, qui lui permet de conserver ses stock-options "jusqu'en 2017", affirme le communiqué.

France Télécom a annoncé mercredi que Didier Lombard, qui avait cédé les rênes opérationnelles du groupe le 1ermars 2010, devient conseiller spécial du nouveau P-DG Stéphane Richard, ce qui a suscité des critiques chez les syndicats." Le Point 25/02/11 

 

 xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Publié dans SOCIAL

Commenter cet article