Pour une société décente, sortir l'oligarchie, sortir de l'Union européenne !

Publié le par DAN

Jeanne Hachette - Lyon Royal
Sortir de "la crise". 
"La nouvelle est tombée aujourd’hui : la rémunération totale des patrons du CAC 40 a progressé de 34% en 2010. Une situation incompréhensible pour les citoyens qui vivent la crise au quotidien: un chômage au plus haut touchant près de 5 millions de Français et un pouvoir d’achat en baisse avec l’envolée des prix du pétrole." Nicolas Dupont-Aignan

La restructuration libérale de l"économie et de la société (santé, éducation, logement) que par propagande l'on désigne sous le nom de "crise" pour mieux tétaniser les peuples et leurs organisations, enrayer les révoltes (Mayotte, la Réunion) produit déjà ses généreux effets pour nos capitalistes, les rémunérations des dirigeants s'envolent, les milliards de l'Union européenne affluent dans les caisses des banques et des spéculateurs.  

Les délocalisations, le chômage, la concurrence sauvage, ce sont là les objectifs de l'Union européenne, le retour au XIX° siècle ! Ne cherchez pas ailleurs pourquoi certains intellectuels redécouvrent Karl Marx, c'est dans les fondations du libéralisme que naquit ce nouveau millénarisme, "le catastrophisme révolutionnaire", dont certains à l'évidence peinent à se détacher, tout comme à se détacher de l'Union européenne. Il y aurait donc là comme une convergence surprenante d'intérêts se nourrissant également de la paupérisation des peuples. 

"Le PDG de Renault Carlos Ghosn a inauguré en grande pompe une usine au Maroc sur une zone franche de Tanger destinée à exporter vers la France 90% de sa production. Et il ose venir au micro de Jean-Michel Apathie nous expliquer que cela va nourrir l’emploi dans notre pays...
L’éditorialiste d’habitude si pugnace ne relève bizarrement pas ce mensonge éhonté et ne lui pose d’ailleurs pas de question sur son salaire de près de 1 million d’euros par mois, soit l’équivalent de ce que toucheront 4000 ouvriers marocains !" Nicolas Dupont-Aignan 

A l'évidence, plutôt que de nous parler du poids des profits et des dividendes on nous lanterne sur la fiscalité, soit. Ce n'est pas sans raison que l'impôt le plus injuste pour les classes populaires, la TVA fut initiée par l'oligarchie française et que peu en demandent l'abolition. Cette république est inégalitaire.

Ce que la fiscalité doit changer c'est d'orienter les excédents financiers vers l'investissement industriel, la recherche, la formation, c'est de favoriser l'auto-financement plutôt que la spéculation bancaire et boursière et non pas renforcer l'appareil d'Etat.

Les difficultés de l'entreprise Caddie (lire) sont la démonstration du rôle prédateur joué par les banques privées qui sanctionnent une entreprise prospère qui avait le tort de recourir au seul autofinancement, sans grain à moudre pour les spéculateurs. 

Aujourd'hui ce sont 500 milliards d'euro d'argent public qui leur sont donnés par la BCE et qui seront bientôt 1.000 milliards d'euro d'argent public pour continuer d'étrangler l'économie ! 

Il faut que cela cesse !

"Robert Owen (1771-1858), réformateur gallois, l’un des fondateurs du mouvement coopératif, socialiste de la première heure, à qui le reproche fut fait d’être un « communiste » à proprement parler, considérait que le profit était la source de tous nos maux. Le profit affirmait Owen, est pure spoliation : on vole au travailleur un bénéfice qui devrait lui revenir. C’est en raison de la ponction du profit qu’il devient impossible au travailleur d’acquérir le fruit de son propre labeur et d’être par conséquent le consommateur de la même quantité de marchandises qu’il ou elle a produites. Le profit est donc purement parasitaire pour Owen. Mais si c’était effectivement le cas lui rétorquera un éventuel contradicteur, une situation de concurrence parfaite, non biaisée, devrait rapidement régler son compte au profit et le réduire à zéro. Non, lui répond Owen : le mot « concurrence » se contente de décrire le type de guerre à laquelle nous avons affaire, tandis que le mot « profit » renvoie lui au type de butin. Et comme le profit ne peut être justifié en aucune manière, il convient de l’éliminer." Paul Jorion 
Ubu_Rex.jpg

Sortir l'oligarchie. 

Demander aux croyants de quelques religions de renoncer à leurs "traditions", c'est un peu comme de demander aux élus de renoncer à leurs indemnités ou encore de loger décemment présidents et ministres, et donc hors des Palais.

 Demander aux élus de vivre décemment et donc modestement. Et non de les indemniser sans compte tenu de leurs ressources et patrimoines, que certains se refusent à déclarer en infraction aux lois !

A l'évidence il n'y a pas d'égalité devant la loi et le communautarisme de l'oligarchie, ses intérêts de classe ou de caste, n'est pas moins dangereux que le communautarisme de ceux d'entre nous relégués aux marges de cette société.

A la marge, et ce n'est pas si sûr, l'affaire DSK est exemplaire du sentiment d'impunité de l'oligarchie, sans même que BHL vienne le sanctifier. 

"En dépit des rappels adressés aux élus pour leur rappeler leurs obligations, 25 % des élus régionaux, dont six présidents de conseil régional, 27,9 % des élus départementaux, dont neuf présidents de conseil général, et 13 % des sénateurs n'ont pas transmis leur déclaration dans les délais. La commission rappelle que la sanction d'inéligibilité d'un an prévue par la loi en cas d'absence de dépôt dans les délais aurait pu s'appliquer à ces 199 élus fautifs. PROCÉDURE DE DÉCHÉANCE DE MANDAT "Compte tenu des manquements trop fréquents, la commission a décidé, lors de sa séance du 19 décembre 2011, de faire à l'avenir systématiquement usage des procédures prévues par le code électoral et la loi du 11 mars 1988", prévient le rapport. Elle entend désormais mettre "systématiquement" en œuvre la procédure de déchéance du mandat. Les manquements seront également portés à la connaissance du parquet, le défaut de communication de la déclaration de patrimoine étant passible d'une peine de 15 000 euros d'amende." Le Monde 26 Janvier 2012. 

Mandrin c 

Viendrait il à l'idée de l'oligarchie de demander aux citoyens de cette république de renoncer à la démocratie .. et oui ! Voilà un "archaïsme" qui a le cou tordu, sans doute bien avant le coup d'Etat de 2007 et aussi dans la lutte contre "le populisme" ou quand ce n'est pas par "antifascisme" de pacotille (lire) , des fils perdus de la collaboration avec l'Union européenne. 

 
 "Nous sommes des gens modestes"  Carla Bruni-Sarkozy "Le Monde.fr" 7 Mars 2012 
 

Publié dans NDA 2012

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article