Pour le rattachement de la France au Royaume Belge de Wallonie (contre proposition)

Publié le par DAN

Crise Franco-Belge.

Abandonner la Flandre aux nationalistes pour se retrouver avec Marine Le Pen, pas sûr que l'humour belge résiste à cette plaisanterie de l'histoire.

Je relève d'ailleurs qu'aucun appel au boycott de la Flandre n'a encore été lancé, ou d'appel à son occupation militaire, nos "anti-fascistes" aussi bien que nos "interventionnistes" ont des faiblesses, le silence même de BHL est inquiétant, ..  peut être par européisme ?

Ainsi après les Rroms, peuple européen sans nation, l'utopie européenne, voilà les belges, regorgeant de nations mais sans gouvernement. Alors, tandis que Bruxelles, capitale de l'Europe, devient un "no man's land" où se devrait d'intervenir l'ONU, le plus simple serait déjà de nous unir au peuple Rrom.

Bien évidement cette dernière proposition recueillera bien peu d'adhésions, bien moins que le rattachement de la France au Royaume Belge de Wallonie qui mettrait un terme à nos désordres institutionnels et nous épargnerait le défilé des candidats à la Présidentielle.

Cela dit les pouvoirs réels de l'Union européenne étant concentrés à Bruxelles, et donc en Flandre, je ne vois rien qui nous épargnera l'intervention militaire.

COMPLOT FLAMAND CHEZ GOOGLE ?

 

Albert IIAu même moment ou Marine Le Pen proposait de nous unir à la Wallonie, et non l'inverse, les Wallons n'ayant jamais proposé aux Français de s'unir à Marine Le Pen ! - c'est fait, je deviens Belge .. - Google suspendait le référencement de la presse belge francophone, ou menaçait .. nous privant ainsi d'une relation cruciale en ces temps avec notre futur Roi ! Un complot, encore.

 
"Crise Belge : la Wallonie va-t-elle s'unir à la France ?"  "Marine Le Pen a lancé le débat en France ce mercredi 20 juillet, en publiant dans la soirée un communiqué "La France doit tendre la main à la Wallonie".
Il est heureux que cette question franchisse enfin les Ardennes, alors que depuis un an et demi, record du monde !, les Belges n'ont plus de gouvernement.
De plus en plus nombreux, les observateurs estiment que le scénario d'un éclatement de la Belgique est probable.
Sous la pression flamande, le royaume de Belgique vacille.
S'il venait à disparaître, comme le Roi s'en inquiète lui-même, la Flandre aurait l'ambition et les moyens économiques de l'indépendance.
Mais les francophones de Belgique se retrouveraient assez largement démunis.
Dès lors, l'idée d'une association avec la France paraît logique.
Unis par une même langue, des références culturelles communes, des façons de voir le monde très proches, Wallons et Français pourraient parfaitement vivre dans le même pays, la France.
Comme l'écrit Marine Le Pen, "la République française s’honorerait d’accueillir en son sein la Wallonie".
N'est-ce pas le général de Gaulle lui-même qui disait : "Beaucoup de Wallons pensent qu'ils seraient mieux traités par la France que par la Flandre. C'est probable. Ils retrouveraient au sein de la France la fierté d'appartenir à une grande nation, la fierté de leur langue et de leur culture, le goût de participer aux grandes affaires du monde et de se battre pour de grandes causes humaines", à l'occasion d'un entretien avec Peyrefitte en 1965 ?
Marine Le Pen est dans cette filiation, la filiation de la France qui rayonne dans le monde, la France qui n'oublie pas ses enfants.
Aux autres partis maintenant, UMP, PS, Centre, aux autres candidats, Sarkozy, Aubry, Hollande, Borloo, de se positionner sur ce débat important." LePost 20/07/11
 

Publié dans EUROPE

Commenter cet article