PORTS - L'épreuve de force entre l'Etat et les partenaires sociaux.

Publié le par DAN

RETRAITE - Reconnaissance de la pénibilité !

Voilà un curieux conflit face à des "Autorités francaises" qui prétendent incarner le libéralisme, les ouvriers des Ports et Docks, la FNPD-CGT, avaient négocier un accord de départ anticipé à la retraite, à 55 ans, pour reconnaissance d'une pénibilité du travail que ne conteste pas le patronat de terrain, l'UNIM, et que Sarkozy et ses satellites remettent en cause au nom bien sur de cette uniformisation germanique de l'Europe, la retraite à 67 ans !

Notre solidarité doit être sans faille, car cet accord est un pieu planté dans le droit canon du capitalisme, ce combat une étape pour reconquerir la retraite à 60 ans pour tous !   

"Le secrétaire général de la FNPD, Tony Hautbois, a prévenu hier devant la presse que ce mouvement pourrait s'amplifier. «Nous sommes prêts à nous inscrire dans la durée, a-t-il souligné.  Son syndicat a par ailleurs reçu le soutien des organisations européennes d'ouvriers portuaires ETF et IDC ; elles menacent de ne pas décharger des navires qui seraient détournés des ports français pour contourner le blocage [...]

Du côté patronal, l'Unim, qui représente les entreprises de manutention, «est à peu près sur nos positions», a affirmé Tony Hautbois, faisant valoir que les manutentionnaires sont parfaitement conscients de la pénibilité du travail portuaire et de leur intérêt à laisser partir leurs personnels à partir de 55 ans, «comme cela se pratique en Espagne». ..." Les Echos 26/01/10

ta cgt

Publié dans SOCIAL

Commenter cet article