Pendant la faillite (de l'euro) les affaires continuent - pour solde de la classe politique.

Publié le par DAN

Un complot "Roumain" à l'UMP !

Je sais, moi aussi, utiliser le langage du "marché", DSK a-t-il les "bourses" pleines ? l'homme de Karachi est il moins expert en "rétro-commission(s)" que son ancien mentor du RPR ? Sarkozy et Chirac n'ont ils pas les mêmes "conseillers" ? Guéant croit-il à un complot "Roumain" à l'UMP ?

Reconnaissons que la classe politique, et plus généralement l'oligarchie se surpassent pour nous distraire et nous faire oublier la seule information qui puisse nous préoccuper, la faillite de la Grêce et de l'euro.

D'ailleurs convenez en la question de la sortie de l'euro n'est plus "tabou" dans les médias - le débat porte désormais sur les modalités de sortie et sur quelques "innovations" nouvelles qui pourraient prolonger la main-mise des spéculateurs, "euro-marck", etc..

Sans doute, faute de courage politique les socio-libéraux préfèrent conduire leurs pays à la faillite (Grèce, Espagne) plutôt que de "couper les cordons de la bourse", assumer l'annulation de la dette et d'encourager à le faire quelques autres pays.

A celà le poids des banques privées, le poids des banques françaises dénoncées en Grèce comme en Espagne - nous n'avons pas ici le beau rôle avec nos anciennes "nationalisées".

Bon, Ok, comme chez nous les entreprises du CAC40, les armateurs "grecs" ne paient pas un copec d'impôt .. Alors disons le, question marché il y a un avenir pour les matières premières écologiques, un avenir pour le chêne et le chanvre !  

NB. Soyez sûr que nos forces spéciales "rebelles" auront fait le ménage à Tripoli, question "archives" sur le financement de Sarkozy ..
   

Publié dans EUROPE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article