Pèlerinage de Notre Dame des Landes, une commission pour enterrer les opposants

Publié le par DAN

 
La piste en rose.
 

La question que pose un certain nombre de projets du gouvernement rose-brun, l'aéroport de Nantes, le Grand Stade à Lyon ou encore le TGV Lyon Turin, n'est pas de l'ordre du développement durable, mais du saccage de ce qu'il peut bien rester de terres agricoles, de zones vertes en montagne pour satisfaire quelques intérêts spéculatifs et pire encore l'enrichissement abusif de quelques oligarques.

La croissance des profits spéculatifs attendus de ces réalisations, par le groupe Vinci et quelques autres, ne favorisera pas l'emploi mais au contraire l'assèchement des finances publiques et sans doute la gestation de nouveaux endettements. Dans l'opération "privée" de construction du Grand Stade de Aulas (OL), la part des financements privés n'est en réalité que de 21% des 571.610.000 € que devrait coûter l'opération. La part des collectivités territoriales sous administration rose-brun de 30% vous laissant imaginer la part de l'endettement que le citoyen, consommateur ou pas de jeu de balle au pied, devra financer.

Quand à la démocratie, le gouvernement Hollande nous offre un bel exemple de césarisme. Proclamer, à l'abris de ses Gardes mobiles, tout à la fois que l'aéroport sera construit et annoncer la constitution d'une commission qui pourrait choisir .. la couleur du revêtement des pistes, j'imagine. De quoi permettre à EELV de pantoufler au gouvernement et rafler quelques subventions et indemnités.

Ainsi, alors même que nous manquons dramatiquement de logements sociaux, d'hôpitaux publics, de moyens pour la santé et qu'on laisser fermer nos industries, ces gaspillages sont scandaleux, ces prises de risques spéculatifs inadmissibles. Il est urgent de construire une alternative aux gouvernements bourgeois de l'Ump et du Ps. 

NDDL-Venez-vider-Vinci.jpg

   

Publié dans SOCIETE

Commenter cet article