Nicolas Sarkozy devrait pouvoir se consacrer davantage à l'éducation de ses enfants (Congé parental d'éducation)

Publié le par DAN

Ou le congé d'éducation parental ?

Les sondages le confirment, les Français sont très attachés aux valeurs familiales ; des "valeurs refuges" comme dirait l'agioteur, surtout en ces temps de dèche, de chômage et d'austérité. Et comme il n'a pu échapper à personne que la grossesse de Carla débordait du Bikini, la décision s'est exprimée massivement lors d'un dernier sondage, que Nicolas reste à la maison !

Voilà qui devrait le libérer de bien des mauvaises fréquentations, ce à quoi l'oblige le gouvernement de François Fillon quand ce n'est pas là la conséquence d'une inclinaison naturelle, comme en s'entourant des Kouchner, BHL et autres DSK. Cela n'est guère souhaitable pour les enfants et l'on en mesure déjà les conséquences sur les plus âgés dans sa progéniture.

Pour en venir au détail des populations qui lui sont le plus favorables, là encore un encouragement au Congé, d'abord les retraités, et enfin d'aller se mettre au vert chez les agriculteurs.

Pour autant alors que nous sommes à 9 mois du premier tour de la Présidentielle, qui en compte trois avec les législatives, indéniablement la naissance sera prématurée,  et l'opinion du nouveau né ne devrait pas pouvoir modifier le rejet massif dont il est l'objet dans la jeunesse, fera mieux la prochaine fois.

snoopyberet

 
"Une réélection du chef de l'État est souhaitée par 45,1 % des 70 ans et plus... et 16,1 % des 25-34 ans."  "A neuf mois du premier tour de la présidentielle, c'est un sondage inquiétant pour le chef de l'État que publie Le Point. Réalisée par Ipsos le 15 et le 16 juillet dernier, l'enquête montre qu'une large majorité de Français ne souhaitent ni ne pensent que le président de la République sera réélu s'il se représente en 2012.

Dans le détail, 60 % des Français interrogés pensent que Nicolas Sarkozy ne sera pas réélu lors de la prochaine présidentielle. Une proportion en légère augmentation depuis août 2010 (57 %).

[...]  Autre enseignement de ce sondage, les retraités (39,1 %) et les agriculteurs (46,5 %) sont les deux catégories socioprofessionnelles souhaitant le plus ardemment la réélection de Nicolas Sarkozy. Signe que la réforme des retraites et la crise sur le secteur agricole n'ont pour l'instant que peu d'influence sur les intentions de vote. Une proportion qui, sans surprise, s'inverse chez les inactifs (80,7 % ne souhaitent pas sa réélection). Mais, plus préoccupant pour l'électorat de Nicolas Sarkozy, elle s'inverse également chez les cadres supérieurs (72,7 %). Des tendances qui se retrouvent dans les tranches d'âge des personnes interrogées. Une réélection du chef de l'État est souhaitée par 45,1 % des 70 ans et plus... et 16,1 % des 25-34 ans. S'il veut rester cinq ans de plus à l'Élysée, Nicolas Sarkozy sait donc ce qu'il lui reste à faire." Le Point 20/07/11 

Commenter cet article