Nicolas Sarkozy candidat à la présidence du Front National ?

Publié le par DAN

Dernieres errances du Deci-Maître.

Si Besson nous fabrique des Français au gabarit d'Eric Woerth la France sera "bonne" pour la casse, casse de l'économie, de l'emploi - ou plus exactement pour "le casse", - parler de "casse du siècle" serait cependant mesestimer la capacité d'innovation de l'oligarchie, sa capacité à s'absoudre aussi comme récement Chirac au Conseil de Paris et pourquoi pas demain Eric Woerth.

Mais c'est d'une autre affaire dont il faut s'inquieter - et d'abord de devoir constater que dans cette République qui part "en brioche" la Constitution n'est plus qu'un chiffon de papier - ce que le Congrès de nos parlementaires ratifiant le Traite de Lisbonne nous avait demontré en s'en torchant le cul plus facilement que du drapeau.

Mais de la nationalité francaise un Deci-Maitre peut il en prendre la mesure ? Pas sûr quand on est juste capable de fomenter des lois raciales, car c'est tourner le dos aux combats de la Nation dont cent peuples et presque autant de patries ont forgés l'indépendance; qu'ils aient été Bretons, Alsaciens, Espagnols ou Italiens, Marocains ou Sénégalais tous participant de notre identité et de nos libertés.

Non la France n'est plus celle du XIX° siècle, de l'exploitation ehontée de ses travailleurs, de la basse police, la France a grandit dans ses combats, et la Nation se construira encore dans les luttes pour vous mettre dehors, vous et vos semblables ! 

  sarko-newsweek.jpg "La dégradation de l'image de la France se poursuit à la une de la presse étrangère. Cette semaine, c'est Newsweek qui frappe fort en accolant à sa une le visage du président français pour illustrer un dossier sur la montée de l'extrême droite en Europe. "La région la plus démocratique du monde est le terreau des politiques extrêmes", explique l'auteur de l'article, interpellé, notamment, par les expulsions des Roms. Nicolas Sarkozy est décrit par l'hebdomadaire comme ayant orchestré une "violente campagne d'accusations" contre la minorité rom, "à la recherche d'un coup de fouet populiste pour retrouver son aura politique"." LePoint 29/09/10
S'entretenant avec un coiffeur en mal de reconversion, Villepin partageait son émotion, pourquoi tant de haine en république - quelle paille que 8 millions de pauvres, pas de quoi nourire de la rancoeur envers l'oligarchie (Canal+d'émotions). 

Publié dans OLIGARCHIE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article