Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mouvement social - La lutte peut elle continuer sans les Confédérations ?

Publié le par DAN

Pour la défense de la retraite à 60 ans !

Manifestons le Samedi 6 Novembre

LYON 14h

Place Jean Jaures

En rendant compte de la manifestation organisée hier avec peu de moyens par quelques syndicats nous n'obtenons qu'une représentation partielle de la "radicalité" -pour reprendre le vocabulaire des rédacteurs du site "7septembre", des participants au mouvement social de contestation des lois sur les retraites. Pour des raisons diverses un plus grand nombre ne pouvait s'associer à l'évènement - mais la mise en débat de ces raisons est la clef de l'avenir de ce mouvement.

Le risque que déjà l'on peut pressentir - plus encore avec l'annonce de la suspension des manifestations unitaires, est celui de l'éclatement du mouvement social en des pôles conflictuels ou l'on verrait des avants gardes se détacher du gros des troupes et se laisser griser par des actions et des revendications toujours plus incompréhensibles par chacun.

Les avants gardes ne sont utiles que si elles mettent en partage leurs analyses et leurs pratiques. Aussi plutôt que bouder les rassemblements unitaires ou s'y manifester par des regroupements hostiles, il faut participer et débattre, convaincre aussi. Alors à vos tracts, à vos panneaux, à vos affiches, ne restez pas à prendre racine sous vos drapeaux.

Et plutôt que des divisions, exigeons l'unité et la fusion des Confédérations, le plus sur moyen pour le mouvement social de bousculer aujourd'hui les bureaucraties d'appareils.      

retraite manif 4.11.10  Retraite : Une manifestation pour "bousculer" l'intersyndicale à Lyon

400 à 500 personnes ont défilé ce jeudi contre la réforme des retraites.

Une pré-chauffe en somme avant la journée de samedi, orchestrée par des organisations "radicales".
Deux jours avant la manifestation intersyndicale, s’est tenu à Lyon un rassemblement organisé par plusieurs organisations syndicales (CNT, CGT-Vinatier, CGT-Précaires et Privés d’emploi, FSE, Solidaires) rejointes par le NPA. Démarrant place des Terreaux, le cortège - 400 personnes selon la police, 500 selon les organisateurs - a stationné devant la préfecture avant de s’arrêter sous les fenêtres d’une antenne de Malakoff Médérick, le groupe spécialisé dans les retraites complémentaires et bientôt dirigé par le frère de Nicolas Sarkozy, Guillaume Sarkozy. La manifestation s’est finalement dispersée place de l’Europe.
L’ambiance était assez calme, malgré ce qu’aurait pu laisser présager la centaine de policiers présents sur place.

Publié dans SOCIAL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article