Mobilisation chez Sanofi-Aventis contre les plans de licenciement.

Publié le par DAN

"L'activité du premier trimestre a été soutenue pour le groupe phamarceutique Sanofi-Aventis. Comme l'ensemble de ses concurrents, le groupe français a bénéficié de l'épidémie de la grippe A qui a dopé son activité de ventes de vaccins.

Sanofi-Aventis a publié un résultat net des activités en croissance de 9,7% à 2,427 milliards d'euros, à taux de de changes constants. C'est mieux qu'attendu. Le consensus établi par Reuters se situait plutôt à 2,28 milliards d'euros. Ramené à une action, le bénéfice net des activités ressort en hausse de 9,4% à 1,86 euro. Bonne performance également en opérationnel. Le résultat opérationnel a crû de 6,5% à 3,3 milliards d'euros tandis que le chiffre d'affaires atteint 7,38 milliards d'euros, en hausse de 3,9%.

C'est donc l'activité vaccins qui a été à l'origine de cette performance. Cette branche a en effet enregistré une progression de 56% à 944 millions d'euros, dont 413 millions d'euros pour les ventes de vaccins contre la grippe H1N1"  LeFigaro 29/04/10

Alors que ce groupe, bien implanté dans l'agglomération lyonnaise notemment depuis la privatisation des laboratoires "Pasteur" - implantations classées "sensibles" pour certaines d'entre elles- , si ce groupe donc réalise de confortables profits réalisé grace à la manne publique (H1N1) la consultation de Google permet de constater qu'il n'est pas d'année ou Sanofi-Aventis n'a procédé à des restructurations et des licenciements, pas d'année sans conflits sociaux et que ce sont plus de 2000 emplois qui ont été supprimés depuis 2006. 

Si ce billet n'est pas le lieu pour revenir sur les liens entretenus par le gouvernement Sarkozy avec l'industrie pharmaceutique (Roselyne Bachelot) et sur les "conflits d'intérêts" qui illustrent cette présidence, ils confirment les necessaires nationalisations à conduire dans les secteurs stratégiques de la santé comme de l'énergie ou de la finance, .. 

"Les syndicats de Sanofi-Aventis appellent à manifester jeudi, devant le siège du groupe pharmaceutique, pour dénoncer un nouveau plan de restructuration prévoyant la suppression de plusieurs centaines de postes en 2011.

La direction de Sanofi-Aventis vient d'annoncer un nouveau plan de restructuration touchant les activités de visite médicale et de promotion du médicament" et portant sur la suppression de "916 postes", dénoncent les syndicats CFDT, CFTC, CGT, FO, PHARMACADRES, UNSA, USAPIE et Solidaires, dans un communiqué diffusé mardi, au lendemain d'un comité central d'entreprise.

"Toutes activités confondues, de septembre 2008 à septembre 2010, ce sont déjà 2.200 postes qui ont disparu. Avec les nouveaux plans de restructuration en production et en visite médicale annoncés en 2010, ce seraient plus de 4.000 postes directs en France que la direction de Sanofi-Aventis aura détruit d'ici 2014, soit plus de 15% des effectifs, sans compter les milliers d'emplois induits", accusent les syndicats.

"Malgré nos nombreuses interpellations, le gouvernement laisse la première entreprise bénéficiaire du CAC40 sacrifier l'emploi dans notre pays tout en continuant de bénéficier de faveurs fiscales et autres crédits d'impôts aux frais des contribuables français", dénoncent les organisations syndicales.

En conséquence, les syndicats appellent à un rassemblement jeudi à la mi-journée devant le siège du groupe à Paris.

Selon un tableau publié par les syndicats, depuis 2006, les effectifs du groupe en France sont passés de 28.964 personnes à 26.172, tandis que les dividendes par action n'ont cessé de croître." AP

LIBERALISME,

L'autre épidémie ..

Publié dans SOCIAL

Commenter cet article