Manolis Glezos éternel jeune résistant grec au fascisme (Union Européenne)

Publié le par DAN

RENAISSANCE DE LA DEMOCRATIE  
 Manolis Glezos
Le 30 Mai 1941 Manolis Glezos dérobe le drapeau nazi qui flotte sur l'Acropole. L'un des premiers actes de la Résistance en Europe. Il est arrêté et torturé par les Allemands le 24 Mars 1942, puis par les Italiens le 21 Avril 1943 et enfin une première fois par un gouvernement de collaboration Grec le 7 Février 1944. Ce 12 Février 2012, à l'age de 80 ans, ce Résistant historique est à nouveau victime des violences policières, cette fois de la Troika (Union Européenne, FMI, Gouvernement), et hospitalisé. Une deuxième arrestation par un gouvernement grec de collaboration. Manolis Glezos était signataire de l'Appel à la manifestation du 12 Février de cet autre résistant historique, à la dictature des colonels, le musicien Mikis Théodorakis. Un Appel pour exiger du Parlement que ne soit pas signé "l'arrêt de mort du pays".
   

Publié dans EUROPE

Commenter cet article