Lyon - Pour la reconstitution d'un service public de l'eau (Régie)

Publié le par DAN


Panneau-entree.jpg 
 

Bien évidement Lyon se prépare aux élections législatives de Juin qui déjà donnent lieu à de premières escarmouches autour de la tenue des élections municipales, véritable enjeu pour la Gauche d'autant qu'un déjà lointain sondage montrait l'électorat peu disposé à un troisième mandat de Gérard Collomb.

Aussi, Gérard Collomb en véritable Sarko-Socialiste multiplie les déclarations à l'emporte pièce tout à la fois contre les "dissidents" socialistes ( Nathalie Perrin-Gilbert, maire socialiste d'arrondissement ..) et contre JL Mélenchon, n'hésitant pas à faire la leçon et à adresser une mise en garde à F. Hollande, Mélenchon pourrait s'attaquer au mur de l'argent (a)! 

 PCF Classe ouvrière & Nation

".. Les premières réunions ont à peine été lancées que le président du Grand Lyon, Gérard Collomb (PS) a, par deux fois, dit sa préférence pour une délégation de service public. La première fois, en conseil communautaire. Comme le relatait Le Progrès (édition du 30 janvier 2012), Gérard Collomb a rappelé que Suez et Veolia « avaient pu se développer à l’international » grâce aux bénéfices obtenus en France. La seconde fois, lors d’un Talk Orange-Le Figaro du 24 janvier (à 7’22’’) où il a dit qu’« à titre personnel », il est « pour la concession »." Rue89Lyon 3 Fevrier 12 

En marge donc des élections municipales, mais opportunément aux mêmes échéances, un regroupement de Partis (PCF, PG, NPA, ..) de syndicats (CGT69, FSU69, Solidaires69) et d'associations (CNL, CGL, ATTAC, ..) exigent la tenue d'un Référendum sur la gestion de l'eau dans le Grand Lyon alors que les contrats et délégations doivent être renégociés avec Véolia et Suez.

Il y a autour de cette question de la gestion de l'eau, comme de la collecte et du traitement des déchets, de nombreuses raisons de s'interroger, mais pour moi l'essentiel est de savoir si il est normal d'abandonner la gestion des ressources naturelles à des entreprises recherchant uniquement des sources de profits et avec le risque de dégradation du service que cela comporte ?

Le développement international des groupes Véolia et Suez parait aussi moins exemplaire que dans la propagande développée par Gérard Collomb, et surtout coûteuse en agent public, subventions venues bonifiées les dividendes des actionnaires, sans même insister davantage sur les truanderies à la sur-facturation mentionnées ici .. mais ce sont là des thèmes que je développerais ultérieurement.

"Les multinationales françaises, leaders mondiaux de l’eau et des services à l’environnement, viennent coup sur coup, en l’espace de quelques mois, de bénéficier de cadeaux exorbitants accordés sans barguigner par le gouvernement de M. François Fillon. Elles sont désormais éligibles au Fonds stratégique d’investissement (FSI), créé en décembre 2008 par l’Etat. De plus, le projet de Loi de finances rectificative 2008-2009, adopté ce 9 avril, prévoit que le gouvernement va garantir à hauteur de 10 milliards d’euros les contrats de partenariat public-privé (PPP), les contrats de délégation de service public (DSP), et jusqu’aux emprunts contractés par ces entreprises. Ces mêmes entreprises qui concourent impitoyablement à l’éradication des services publics, en France, en Europe et dans le monde, via un lobbying effréné, et une guérilla juridique impitoyable. Mais le soutien sans précédent que vient de leur accorder le gouvernement français soulève désormais la question de sa qualification juridique. S’il était assimilé à une « aide d’Etat », la Commission européenne devrait en toute logique faire droit aux requêtes dont pourraient la saisir des opérateurs, publics ou privés, s’estimant lésés par une distorsion aussi manifeste de la concurrence…" P. Laimé

Il y a enfin à s'interroger sur les conséquences de ces privatisations camouflées de service public sur les coûts indirects du logement, comme encore les hausses des livraisons de Gaz et d'Electricité et la multiplication des coupures y compris en hiver. La restauration de notre démocratie sociale, de l'héritage mal défendu des acquis de la Résistance, passe donc par le rejet de la circulaire service "Frankenstein" de l'Union européenne et par le retrait de cette organisation de promotion de l'ultra-libéralisme.

à suivre ..          

"ll faut dire qu’un fonctionnaire du Grand Lyon avait publiquement reconnu, en novembre 2006, que 94 millions avait été collectés pour des travaux mais non-utilisés. Grâce à cet argent, on disait même que les studios Universal avaient été rachetés par Jean-Marie Messier à l’époque où Veolia faisait partie de Vivendi.
La Commission tripartite avait estimée, elle, à 43 millions le total des « garanties de renouvellement non employées ». Malgré ce plan de rattrapage, Veolia accuse toujours un retard de 1,3 millions." Rue89Lyon

  Rentabilite-Marche-eau-Lyon.jpg

 

Rentabilité marché de l'eau (Gd Lyon)

 

(a) Il s'agit ici bien sûr d'une interprétation personnelle de la déclaration de Collomb, "avec de JL Mélenchon on irait droit dans le mur.". Interprétation qui tient compte des intérêts manifesté par le maire de Lyon et Président du Grand Lyon au cours de ses mandats. 

 
RUE89 LYON

Un référendum sur la gestion de l'eau à Lyon ?

Comment Véolia et Suez se gavent avec le marché de l'eau à Lyon.

 
GRAND LYON - 3 SEMAINES de GREVE des EBOUEURS
Eboueurs Mars 2012 Gd Lyon

Gérard Collomb sollicite l'armée pour briser la grève des éboueurs !

3° semaine de grève pour défendre le service public - éboueurs de Lyon.

Le Parti socialiste et la liberté d'exploitation du travail - 7 syndicalistes condamnés à Lyon.

Solidarité avec les éboueurs de Lyon en grève ! - Maj.

Gérard Collomb briseur de grève - le changement en marche (PS)

Gérard Collomb et l'art social-libéral de la privatisation, les éboueurs en grève (Lyon).

Publié dans POLITIQUE Lyon

Commenter cet article