Lyon - Pas de résignation mais un souffle de jeunesse pour la justice sociale.

Publié le par DAN

Voilà des déclarations qui confortent l'opinion des manifestants lyonnais, il n'y a rien à negocier, le gouvernement doit retirer sa reforme, des déclarations de Fillon qui ne voyant aucune nouvelle concession compatible à son projet peut donc le retirer.

Mais alors que les sénateurs, couchés et repus aux pieds du petit Deci-Maitre votent des lois de regression sociales - à la condition qu'ils ne soient pas concernés, la jeunesse étudiante et lyceenne est venue rejoindre les cortèges syndicaux. Chacun est concerné car le report de la retraite est pour beaucoup un report à l'entrée dans la vie active alors que le chomage augmente; les mobilisations devraient donc encore s'amplifier.

Dejà les corteges de la CFDT et de FO étaient plus etoffés et à la CGT les ex-Berliet, les Hopitaux étaient bien representés et sur l'ensemble des cortèges syndicaux les sapeurs-pompiers - et puis aussi la pancarte du Syndicat de la Magistrature que certains peut etre auront zappé - 45OOO manifestants sous un agreable soleil dont 4 à 8 magistrats selon la Police ou le syndicat. 

"Il n'est donc pas surprenant que les parlementaires, dignes représentants du peuple « souverain » et tout le bla-bla qui fait décorum, aient eu froid dans le dos lors de la présentation de l'amendement n°249... Une histoire de conditions d'alignement « rapide et effectif » de la situation des régimes spécifiques de nos « chers » parlementaires et de nos « chers » membres du Gouvernement, sur le régime général... Un amendement qui aurait été rejeté le 3 septembre 2010..." L.Areva "LesManantsduRoi" snoopyberet 

Publié dans SOCIAL Lyon

Commenter cet article