LES EMBIERNES - LYON les pieds dans le béton, délinquance et oligarchie.

Publié le par DAN

Le hasard et le goût commun à de nombreux français font que je consacre quelques temps à la lecture d'une histoire des premiers capétiens, et le hasard faisant à celle de Philippe-Auguste. De celui-ci les auteurs rapportent ce "Testament" rédigé lors de son départ en Croisade; "Dès les premières lignes s'ébauche une définition de l'Etat qui est une nouveauté en ce temps "L'office royal consiste à pourvoir par tous les moyens aux besoins des sujets et à faire passer l'utilité publique avant l'utilité privée du souverain."(b).

Marionnettes, pantins de bois, en un mot Pinocchios, on ne saurait attendre de ceux qui se partagent la puissance publique ce sens de l'intérêt général, ce que la réalité nous rappelle au quotidien; mais pour ma part, et heureusement avec quelques autres, nous gardons le livre ouvert sur l'avenir.

Lyon-Capitale corruption     

Permettez moi de considérer l'inventaire de Zemmour comme incomplet ou partial - Je dis çà et pourtant je n'ignore pas que B. Tapi a été lavé des accusations diverses portées contre lui, qu'il pourra profiter en paix de quelque centaine de million d'argent public, non, mais en liant délinquance et oligarchie je sais ne pas me tromper, ou peu, et au fond toujours en faire une affaire de ghetto.

Ainsi, Celà aurait pu s'appeler une soirée détente, une soirée devant la télé à regarder d'un oeil d'abord distrait le téléfilm policier(a) diffusé sur "Fr.3", distrait puis curieux de reconnaître des lieux - les cafés et restaurants d'abord, l'action se déroulait à Lyon. Mais pourquoi donc Lyon pour décors d'une affaire de corruption de la classe politique par un entrepreneur et plus encore dans une affaire de construction hospitalière ? 

Sans doute comme tant de lyonnais j'ai depuis quelques mois constaté que la presse locale faisait ses "unes" sur la corruption de l'oligarchie, du Sytral de Rivalta à la Fédération Léo Lagrange et à G. Collomb, que les affaires s'empilent comme au bon temps de Michel Noir et même plus, sinon mieux, mêlant sans disctinction les notables de l'Ump à ceux du Parti socialiste - mais ne vivons nous pas encore au temps de l'ouverture ?

En un mot, si la fiction de "la 3" démentait Zemmour, elle donnait aux lyonnais quelques sentiments de honte, on pouvait se croire à Marseille, "poubelle la vie". 

(a) "Répercussions" - réalisation Caroline Huppert (2008) - diffusion France-3 le samedi 3 Avril 2010 

(b) "Les Capétiens 987-1328" Menant, Martin, Merdrignac et Chauvin - Tempus 2008 

  Parlerlyon.free   embiernes s. f. pl.

      Ennuis, difficultés, emm...dement. Tout guilleret tu resteras, dans les embiernes mêmement. (Almanach)

      Patois embierna, de bran matière fécale.

Publié dans SOCIETE Lyon

Commenter cet article