Lyon - La chasse aux rroms, un véritable art contemporain (biennale off)

Publié le par DAN

arno_klarsfeld_tsahal.jpgBiennale d'art contemporain -

Beauté de la chasse aux Rroms. 

".. en deux jours 350 personnes expulsées de leurs lieux de vie, qui dorment dans les jardins publics, dans la rue. Un record." Rebellyon 

L'art de la chasse aux Rroms est devenu LE véritable art contemporain des autorités lyonnaises, inutile donc d'aller dans les musées, la création a lieu dans la rue ou plutôt au détour d'un terrain abandonné, d'une friche ou, en dernier recours, d'un abris bus. L'ancien directeur de "Forum Réfugié", aujourd'hui rallié à la municipalité "socialiste" de Gérard Collomb, et en dehors des demandes d'expulsion, a déclaré que les Rroms c'est pas un problème de leur compétence - les mains propres ? -.

Un art-performance que les journalistes ont bien du mal à suivre - et plus encore les quelques associations qui se démènent dans un désert .. politique

"A l'aube ce jeudi, une dizaine d'associatifs, membres de Médecins du Monde et du collectif Rroms de Lyon, se sont donnés rendez-vous sur les terrains occupés par des familles de Roms à Saint-Fons. Le terrain dit "de Saint-Gobin" et celui "de la chimie", jouxtant les voies de chemin de fer, abritant quelques baraques, des caravanes et environ deux-cent habitants depuis la mi-mai.

Les Roms y avaient trouvé refuge après avoir été expulsés d'un autre terrain, situé route de Vienne celui-là. Un éternel recommencement pour les Roms à Lyon depuis 30 ans.

Mais à 6h ce matin à l'arrivée de forces de l'ordre, plus aucun Roms ne se trouvaient sur le terrain. "Nous leur avions conseillé de partir avant l'arrivée de la Police", témoigne une militante. Un fonctionnaire de police témoignait après l'opération : "ce n'est pas une population difficile, au contraire. Ils sont très dociles. Nous ne faisons qu'appliquer la loi en les expulsant". ..

.. Le préfet du Rhône ne peut pas rester sans rien faire, réagissait Gilberte Renard, membre du collectif Rroms ce matin. Il y a 1000 Roms dans le Grand-Lyon, sur une population totale de 1,4 million d'habitants, on doit pouvoir faire quelque chose". Elle proposait d'organiser une table-ronde en préfecture et de réunir les maires des communes du Grand-Lyon ainsi que les associations. "Je sais bien que les ordres viennent d'en haut, mais c'est une question de volonté politique. Le préfet ne peut pas rester sans rien faire". Lucie Blanchard - Lyon Capitale 15/09/11

Le viol des droits des peuples européens est permanent ! 
Roms-deportation-Rivesaltes-1942.jpg 

 HIER

(Les camps,

France, 1942)

"rétrospective" 

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Publié dans SOCIETE Lyon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article