Luc Ferry - Un complot du silence et une affaire d'Etat ?

Publié le par DAN

Recherche alternative politique - désespérement. 

Au final, avant même les déclarations de Luc Ferry, on avait le sentiment que jamais l'inculpation et l'arrestation de DSK n'auraient pu se produire en France. L'indignation de nos médias et plus généralement d'un ensemble de l'oligarchie politique, appelée encore à "la prudence" par l'Elysée dans cette "première" affaire, trouve enfin a s'exprimer contre Luc Ferry.

La encore pas la moindre inquiétude de nos médias ou de notre oligarchie pour les victimes présumées, des enfants, ni d'ailleurs la moindre surprise sur les lieux, un pays qui accueille une oligarchie républicaine en quête de châteaux (ryad) - une vie plus couteuse que dans la Tunisie de Ben Ali ? à MAM et Longuet de nous l'expliquer.

Mais dans cette Affaire c'est moins le crime supposé, parfaitement odieux, auquel serait mêlé un Ministre de "notre" république, que le rôle joué par l'Etat Français pour "sauver" le criminel et organiser le silence et l'impunité qui constitue le scandale(a).

La démonstration se faisant ainsi, au fil des mois, de DSK en Tron, d'une oligarchie hors sol, prédatrice de notre société autant que de notre économie, dont il est grand temps de se défaire. "Tous pourris"(b) ? Il n'est même plus besoin de l'écrire.


(a) Plus encore si l'on découvrait là le lit de certaines politiques gouvernementales ayant, par exemple, facilité l'adoption du Traité de Lisbonne, etc ..

(b) Selon la rumeur, le coupable se serait écrié en parcourant le web: "On est pas de b(l)ois !". Mais pour ma part je serais prudent sur de telles allusions.

 

Lyon royal

" [...] La justice veut aller vite. Elle souhaite savoir si, oui ou non, un ancien ministre français s'est livré à des actes sexuels sur de jeunes Marocains. Une enquête préliminaire avait été ouverte mercredi par le parquet de Paris. Luc Ferry, qui est à l'origine de cette enquête, puisqu'il a dénoncé ces actes lundi soir sur Canal +, sans donner le nom du ministre en question, va être entendu rapidement. «Dans les jours prochains», indiquait jeudi une source citée par l'AFP. La date de l'audition sera fixée «en concertation» avec lui, précisait encore cette source. Jeudi, le ministre de la Justice, Michel Mercier, s'est défendu de toute intervention dans ce dossier. [...]

Moins de trois semaines après les accusations de viol portées contre Dominique Strauss-Kahn, quelques jours après la démission de Georges Tron du gouvernement, les accusations de Luc Ferry suscitent un grand malaise dans la classe politique. ..." Le Figaro 02/06/11

Publié dans AFFAIRE STRAUSS KAHN

Commenter cet article