Les arbres et les forêts du Parti socialisse. A propos de Najat Belkacem et du FN.

Publié le par DAN

#OccupyPartiSocialisse 

Si le Front National n'existait pas, je crois que "la gauche" devrait l'inventer ; car à l'évidence c'est là un sujet consensuel, peut être le seul, qui réunisse dans une ferveur de premiers communiants et les anarchistes et les socialisses. Marine Le Pen et son papa mériterait bien un hommagepour oeuvrer ainsi à une unité qui pourrait apparaître sinon comme impossible ; 2002 n'est donc plus l'année de la défaite inexpliquée de Lionel Jospinmais de la grand'messe "antifasciste" qui porta au pouvoir un Jacques Chirac sublimé.

Ecrire un livre sur le Front National exige de se tenir à l'écart des passions de la rue, de ne rien entendre des femmes et des enfants contraints d'y vivre, parfois séparés par la menace des descentes de police, des expulsions - expulsions des maigres refuges que sont les bidonvilles ou des squat installés dans le parc immobilier spéculatif de la ville de Lyon et laissé donc sans occupants.

Ecrire un livre sur le Front National exige de ne rien savoir de l'hommage rendu par Gérard Collomb, maire de Lyon, à deux fascistes notoires, les frères Lumières - disciples de cet autre, Alexis Carrel et de ses théories génocidaires.

J'en resterais là aujourd'hui. Madame Belkacem écrit donc un livre sur le Front National pour gommer la réalité de l'action politique du Parti socialisse, c'est là encore un livre et une politique à porter à l'actif de Marine Le Pen et nous ne l'en remercions pas.

  

#OccupyPartiSocialisse

 

Vendredi 4 Novembre 18h

devant le siège du Ps

65 Cours de la Liberté

Lyon3°

Occupy-PS.jpg 

"Selon Jacques Dumortier de la Ligue des Droits de l’Homme, « il y a la préfecture, mais le Grand Lyon devrait lui aussi répondre au drame au lieu d’évacuer le problème sur les villes de la grande banlieue, comme Saint-Fons, Vaulx-en-Velin, Vénissieux qui n’ont pas les moyens d’y répondre ».

Les associations formulent d’autres demandes. Dont la mise en place de mesures d’hygiène pour les personnes vivant en squats et sur des terrains, ainsi qu’un accès à l’eau et aux énergies quand c’est possible." Le Progrès, 28 Octobre 2011 - D. Menvielle (extrait)

"Mireille Peloux, enseignante à la Croix-Rousse et membre de RESF a ainsi donné l'exemple de Mélina, scolarisée en CM2 à l'école Michel Servet (Lyon 1), " traquée " dans son squat de Vaulx-en-Velin la semaine dernière. "Vendredi dernier, raconte l'enseignante, la famille croyait a une nouvelle expulsion. De peur, elle a passé la nuit dehors. Le petit frère de 14 mois a subit des problèmes cardiaques, il a du être hospitalisé avec sa mère. Mélina qui n'avait rien mangé depuis 24 h a été accueilli à l'école dans le plus grand dénuement, c'est inadmissible ! ", s'est inquiétée l'enseignante." LyonCapitale, 27 Octobre 2011 - Lucie Blanchard (extrait)   
 

Publié dans POLITIQUE Lyon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article