Le Traité après la débâcle, Arcelor Mittal, Sanofi, PSA, Fralib ..

Publié le par DAN

 

Lyon Greve des éboueurs Mars 2012

Lyon, grève des éboueurs 2012

Il y a des coïncidences qui éclairent une situation mieux qu'un long discours.

Au lendemain de la manifestation du Front de Gauche ce 30 Septembre, Arcelor-Mittal annonçait la fermeture de ses aciéries.

Le Jour où la CGT manifestait, ce 9 Octobre, les députés votaient massivement le TSCG, le traité d'austérité négocié par Sarkozy et Merkel.

Mais, si l'idée d'une "Europe sociale" née d'une table rase libérale n'inquiète pas l'oligarchie et les milieux d'affaire, elle ne mobilise pas davantage les populations modestes. 

C'est sans doute l'abandon de nos industries, pour satisfaire les actionnaires et les spéculateurs, qui vient sonner le glas des dernières illusions sur ce gouvernement. Délocalisations, en europe ou hors d'europe, et encore en prévision le transfert des charges patronales sur les ménages pour 40 Milliards.

Le titre ronflant du ministère Montebourg annonçait déjà une supercherie, les peintures du clown se seront vite écaillées,.. Pensez donc, PSA, Arcelor-Mittal, Sanofi, Fralib, Doux, .. c'est la débâcle

Eboueurs Mars 2012 Gd Lyon

Lyon, grève des éboueurs 2012

Le Parti communiste et le Front de Gauche commencent donc à ramer pour maintenir l'illusion d'un "gouvernement de gauche", tenir jusqu'aux municipales de 2014, laisser à Mélenchon et au PdG le rôle d'opposant, tenir les troupes. Dans la crise l'objectif du Front de gauche est modeste ; sauver quelques sinécures municipales gagnées dans les valises du Parti socialiste comme ici au Grand Lyon. Une ambition modeste qui participe donc au chômage et à la désindustrialisation en entravant les luttes, en proposant des objectifs dérisoires, "L'Europe sociale".

Et surtout pas de critiques irréversibles ou de positions de rupture, pas de nationalisations des industries stratégiques, pas d'occupations et d'expropriation des capitalistes, pas de sortie de l'euro ou de l'Union européenne. Des défilés pour implorer une autre Europe.

Ce traité (TSCG) n'est que la mise en application du Traité de Maastricht, un nouveau pas vers une Europe fédérale et libérale, exempte de démocratie (populisme). Sa signature par l'oligarchie ou un référendum ne changera rien au fond, les politiques décrites dans ce document sont déjà à l'oeuvre. Elle confortera au mieux l'idée déjà admise par une majorité de nos concitoyens, les parlementaires sont des porcs.

Aussi, la campagne pour un référendum sur le TSCG, qui à contrario conférerait une légitimité au Traité de Lisbonne, apparaît bien davantage comme un écran de fumée pour occulter la nécessité de sortir de l'euro, de sortir de l'Union européenne, de sortir l'oligarchie.

FDG Municipales 2014

2014 - Ce qui fait débat au Front de Gauche. 

La réduction de la durée du mandat présidentiel à 5 ans laisse moins de temps au Résident de l'Elysée pour décevoir ses électeurs, mais permet plus rapidement de relâcher la pression pour éviter une explosion sociale par l'habituelle mascarade des campagnes électorales.

Aussi, et contrairement à une idée entretenue, c'est sans mollesse que Hollande aura passé par dessus bord ses promesses de campagne.

   

Publié dans POLITIQUE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article