Le Monde, le populisme et la retraite - une bien curieuse affaire.

Publié le par DAN

Un royalisme extreme

Voilà deux journalistes du Monde qui se seront acquis une solide réputation dans les milieux proches de la Nouvelle Action Royaliste (NAR); milieux pour le moins surpris de se retrouver sous les feux de la critique dans un blog consacré aux "droites extrèmes". 

Je laisse à d'autres de nos amis le soin de répondre aux propos datés de ces journalistes d'investigation (sic) comme à la suite le commentaire de notre ami de Sylm - je voudrais relever ici le fait que ce soit à propos de la réforme des retraites que l'attaque soit porté, que ce qui pourrait vouloir être un prétexte serait en fait une cause solide - la défense des réformes libérales.

Quoi de plus opportun alors de vouloir démontrer comme nos deux journalistes que le camps des défenseurs d'une attitude syndicale offensive de la défense des retraites soit celui du "populisme de droite" - affiche du blog, ou encore des reliefs du trotskisme; heureusement les syndicats ont d'autres ressources.

La lutte des classes savamment organisée par l'équipe du résident de l'Elysée et du Medef trouve ainsi de multiples relais d'opinion, aussi bien chez les sociaux-libéraux (G. Collomb, E. Valls, ..) que dans la presse libérale (Le Monde, ..) et celà même si la portée de leurs propos échappe à de fumeux apprentis sorciers.   

  LIRE

 

G. Collomb poison pilote de la "Génération Fouquet's" sur les retraites - Parti socialiste -

 

Faire face à la précarité, au chomage, à la pauvreté (R. Castel)

 

Comment préserver les retraites, contribution de J. Genereux.

 

Rhône Alpes - Les cheminots ne cèdent pas !

"... Une étude récente montre bien que les royalistes se détachent du clivage Gauche/Droite traditionnel pour développer une identité propre et transcendante.
Le qualificatif de "Maorassiens" correspond à une époque révolue… et de nombreux monarchistes partagent aujourd’hui certaines positions de la NAR sans que cela remette en question leurs convictions différentes sur d’autres sujets.
Voir encore les royalistes épinglés sur un blog des Droites Extrêmes est un peu anachronique quand on connait quelques chiffres:
- 12% des royalistes se situent à l’extrême droite
- 11% se disent catholiques traditionalistes
- 20% sont adhérents à des syndicats de salariés (de la CFTC à SUD)
La NAR soutient la proposition d’une grève unitaire de 24 heures de la CGT et de FO ? Où est le problème si A) elle estime que c’est un moyen social adéquat et B) qu’on en mesure les répercussions négatives à l’aune des grèves sauvages qui durent parfois plusieurs semaines ?
La NAR - comme toutes les structures monarchistes - est inquiète de la dérive oligarchiste engagée ou accélérée par le Président Sarkozy ; en ce sens, elle ne rejoint pas la CGT mais bien l’immense majorité du peuple français, royaliste ou non."

Zarma ( http://www.sylm.info/)

Quand des royalistes appellent à la grève générale

Lu à propos de la réforme à venir des retraites: “sur le fond, il faut détruire les arguments mille fois répétés, mais ineptes, des oligarques. Sur le front, il faut bloquer le gouvernement par la grève générale”.Ou encore: Il faut d’autant plus refuser la fausse alternative (les sacrifices salutaires ou la mort du système) que la réforme des retraites est aujourd’hui conçue comme un signal fort adressé aux marchés - c’est-à-dire aux spéculateurs. (…) Il faut bloquer vite la politique de régression sociale conçue pour satisfaire les marchés. La CGT-Force ouvrière [FO] propose aux autres organisations syndicales de lancer un “appel commun de 24 heures de grève interprofessionnelle”. Dans le strict respect de l’indépendance syndicale, j’ose dire que c’est la bonne méthode.” Diantre! Sont-ce des extraits d’un tract d’un parti d’extrême gauche? Du Parti ouvrier indépendant , par exemple et plus précisément? Et non.

Ces lignes, écrites par Sylvie Fernoy, sont tirées du dernier numéro de Royaliste, le bimensuel de la Nouvelle action royaliste (NAR). Des monarcho-gauchistes? C’est, à la vérité, un peu plus compliqué que ça.

La NAR occupe une place (très) à part dans le paysage politique français. Issue de l’Action française, le mouvement de Charles Maurras, elle milite aujourd’hui pour une monarchie constitutionnelle, défend les institutions gaullistes, mais peut aussi être proche des socialistes (soutien à Mitterrand en 1981). Elle est en réalité très difficile à classer et a pu émettre des condamnations très fermes contre les partis d’extrême droite et la xénophobie.

La  Nouvelle Action française s’est créée en 1971 (elle est devenue la NAR en 1978). C’est un produit de Mai 1968. La secousse sociologique et politique créé par le mouvement atteint aussi un mouvement royaliste toujours dirigé par d’anciens vichystes et sectateurs de Pétain. Or, à cette époque, la branche jeune est de plus en plus importante dans le mouvement, et entend marquer sa différence.

“Maurras, le pavé à la main”

Dans son - excellent- livre sur le mouvement monarchiste La Restauration nationale, un mouvement royaliste sous la 5e république (ed. Syllepse), Jean-Paul Gautier raconte: “Les événements de Mai 68 vont provoquer un trouble chez les jeunes royalistes. Tombant dans la politique fiction, certains se prennent à rêver d’un Maurras engagé, soixante-huitard, le pavé à la main sur les barricades et le poing levé.”

Plus loin dans le livre: “La crise prend encore un tour plus aigu avec le meeting parisien d’Ordre nouveau, le 9 mars 1971 au Palais des sports. L’extrême gauche appelle à une contre manifestation pour empêcher la tenue de la réunion d’extrême droite. Lors des affrontements violents qui s’ensuivent, les royalistes se battent des deux côtés”.

Des groupes d’étudiants rejoindront même les maoïstes de la Gauche prolétarienne. Minute, l’hebdomadaire d’extrême droite nommera d’ailleurs les militants de la NAF les “maorassiens“.

Abel Mestre et Caroline Monnot (Droites Extremes - blog)

Les Archives Royalistes de la NAR (visiter) mettent en consultation une brochure, "Une révolution dans le royalisme" datant des années de fondation de ce mouvement.

Publié dans Royalisme(s)

Commenter cet article