Le jour ou les banlieues s'éveilleront .. - à propos des émeutes à la Réunion, du RSA, de Sarkozy, etc.

Publié le par DAN

La Grèce gagne par les îles ! 
SECOURS CATHOLIQUE - Bernard Thibaud, le secrétaire général du Secours Catholique en déplacement à La Réunion, explique ces violences par la désespérance de la population. « Avec un taux de chômage de 30% - 50% chez les jeunes – et la moitié des 800 000 Réunionnais sous le seuil de pauvreté, comment assumer des loyers, aussi chers à Saint-Denis que dans la région parisienne, et la hausse du coût de l’énergie et des produits alimentaires en grande partie importés de métropole », questionne Bernard Thibaud.
 

Et encore, les bénéficiaires du RSA n'ont ils pas l'obligation de travailler "gratos" pour les bourgeois ou l'oligarchie locale, pour Wauquiez ou Gérard Collomb, Sarkozy ou Hollande, non, à la Réunion comme à Mayotte "les tricheurs" peuvent se vautrer en paix sur leurs allocations. Alors "que diable" pourquoi ces émeutes ?

Ces émeutes viennent des quartiers populaires, des émeutes car on ne peut plus manger décemment, vivre décemment dans la France de Sarkozy, dans la France de l'euro, de l'Union européenne et parce qu'ici comme en Grèce il n'y pas d'espoir que cela puisse aller mieux un jour.

Mais encore ces émeutes se produisent un an après qu'elles aient mobilisées la population de Mayotte pour les mêmes raisons, la hausse des prix des biens de consommation, mais depuis un an, si l'on s'est soucié de sauver les banques ou l'Union européenne, aucun intérêt n'a été porté aux populations modestes, sinon les hausses de TVA annoncées, le travail forcé des chômeurs, etc ..

Aujourd'hui encore, en pleine campagne présidentielle, le silence de l'oligarchie est éloquant. Il faut sortir de l'Union européenne, il faut sortir l'oligarchie !

 
 

"Des heurts ont eu lieu aussi au Chaudron mais ils ont été « moins virulents » que les deux précédentes nuits, selon la préfecture. Les troubles se sont propagées dans une dizaine de ville de La Réunion au fil de la nuit mais aucun pillage n’a été signalé. Quelques voitures ont été incendiés et des poubelles enflammées, selon un point fait à l’AFP par le directeur de cabinet du préfet, Benoît Huber, à 0h30 locales (21h30 à Paris). Dans le sud de l’île, à Saint-Louis, les incidents se sont produits dans le centre-ville, en face de la mairie où les forces de l’ordre ont dû intervenir à plusieurs reprises pour dégager la route et disperser une cinquantaine de manifestants dont la plupart étaient des mineurs à peine âgés de 15-16 ans. La police a procédé à 26 interpellations. Le même scénario s’est produit dans les communes voisines de l’Etang-Salé et de Saint-Pierre, au sud de l’île, où quelques voitures ont été incendiées et des poubelles enflammées mises en travers de la chaussée par des jeunes." SXMINFO - Saint Martin 23/02/12

Les violences du quartier du Chaudron à Saint-Denis se sont étendues mercredi soir aux communes du Port et de Saint-Benoît où des affrontements ont opposé forces de l’ordre à des groupes de jeunes qui ont vandalisé une grande surface, a-t-on appris auprès de la préfecture. Selon des riverains, un hélicoptère survolait le site, braquant ses projecteurs sur les casseurs parmi lesquels se trouvaient des femmes. Des barrages constitués de branchages et de poubelles en feu interdisaient la circulation dans le centre-ville. Elus et responsables de l’île semblent désemparés face à une situation sociale explosive et des revendications quasi impossibles à satisfaire sur le coût de la vie et le prix de l’essence." SXMINFO - Saint Martin 23/02/12

   

Publié dans SOCIAL

Commenter cet article