Le jour ou la CGT s'éveillera ..

Publié le par DAN

CGT-11-Octobre.JPG"Selon lui [Bernard Thibault], entre "les responsables et les candidats officiels, potentiels, se mène une bataille sur celui ou celle qui sera capable de se présenter comme le mieux à même d'affronter (la) situation". Sans dire s'il visait des responsables de droite, de gauche, ou les deux, il a ironisé sur une "tendance à faire une compétition" pour désigner "celui qui pourrait être le plus intelligent sur la rigueur à imposer au pays". France Television 07/11/2011

J'ai là trois documents, les "10 priorités de la CGT", un entretien de Bernard Thibault avec des journalistes et une lettre du syndicat CGT Randstad qui lui ait adressée. Dans le même temps, si personne ne pipe mot de l'avenir de l'usine PSA d'Aulnay, les Fralib occupent leur usine (Nestlé) prêt à en redemarrer la production avec l'argent des aides escroquée à l'Etat et dont ils demandent le remboursement - ces citoyens quand même ils exagèrent !

J'aime bien l'humour de Bernard Thibault tant il est vrai que la question du droit à la retraite dès 60 ans est écartée des 10 priorités de la CGT- la Confédération prendrait elle pour argent comptant quelques vagues promesses de quelques vagues candidats soucieux dans cette phase électorale de ne fâcher personne ?

A qui peut on espérer faire croire aux promesses des uns aussitôt démenties par quelques autres socialo-sarkozystes (Valls et Gérard Collomb, les néo-bessoniens déjà). Et en filigrane dans la décision des candidats "socialistes" de respecter "la règle d'or", fut elle non inscrite dans la constitution - ce qui en fait, vu l'état du torchon, n'a plus guère d'importance.

Sans doute certains ont critiqué le caractère tardif de la journée d'action, prévue le 11 Octobre, mais peut être doit on aussi voir là l'opportunité de mobiliser plus largement les salariés par des réunions sur les lieux de travail, par davantage d'information et peut être parvenir à mettre davantage d'entreprises en grève. En un mot, le temps de préparer une action qui pourrait s'amplifier encore dans les semaines et les mois qui viennent.

C'est bien là notre seul espoir.  


 

Le 1 Aout 2011, Syndicat CGT Randstad 

 

Camarade secrétaire général,

 

« La Mort aux Trousses », malheureusement, ceci n'est pas uniquement le titre d’un curieux film d'anticipation rétro aux fragrances mortifères, mais bien l'infamante réalité des Travailleurs Intérimaires en 2011 !

« On ne doit pas perdre sa vie en essayant de la…. Gagner », c’est en partant de ce constat, commun à toute LA CGT, que notre syndicat a décidé de t’interpeller fortement sur la situation dramatique et insoutenable des deux millions de Travailleurs Précaires.

 

Depuis déjà plusieurs années, les chiffres de mortalité par Accident du travail dans l’intérim sont TOUJOURS aussi anormalement élevés :

- 188 Décès, de 2005 à 2009, ce qui représente 3 % des emplois salariés (sans comptabiliser les Accidents de trajets ou les intérimaires qui font jusqu'à 60H/semaine).

- 36 312 AT en 2009.

- Des taux de fréquence et de gravité très largement au-dessus de celui des salariés en CDI.

- Dans le BTP, les travailleurs Intérimaires représentent 10 % des salariés et 50 % des victimes d’accidents graves et mortels !

Les causes sont bien entendues multiples et au sein du Syndicat CGT Randstad nous avons décrété que 2011 serait l’année de notre « Grande cause nationale » pour la lutte contre ces accidents du travail graves et mortels.

Depuis le mois de janvier, nous avons mené des actions d’occupation d’Agence d’Intérim à Paris, Nogent et Troyes ainsi qu’au Siège de Randstad France, à St Denis.

 

En parallèle, nous avons multiplié les communications (articles de presse & Internet) ainsi que les contacts avec des élus CHSCT dans les entreprises, les fédérations CGT, la Médecine du travail : groupe Intérim 77, Le Prisme, patronat de l’intérim, la direction générale de Randstad France, certaines UL/UD et plus particulièrement l’UD du VAR, et son secrétaire très impliqué, car le Var est le premier département « Utilisateur » (vilain mot mais appellation officielle) d’intérimaires et avec la tragédie de cet été : 8 morts en AT en 3 mois !!

En ce qui concerne les autres sœurs major de l’Intérim ; Adecco, Manpower, Adia, Crit, Synergie, aucune nouvelle des Syndicats respectifs (?), à croire que chez eux, on ne meurt pas au travail !

Nous sommes actuellement en train d’élaborer un cahier revendicatif extrêmement précis et complet sur ce sujet dont voici quelques éléments :

 

- Renforcement de la législation concernant les Entreprises Utilisatrices.

- Création d’une branche de la médecine du travail spécifique a l’Intérim.

- Suivi longitudinal des dossiers médicaux des intérimaires.

- Suivi des victimes d’A.T graves.

- Un suivi renforcé a la sécurité dans les entreprises Utilisatrices.

- Sécuriser le travailleur intérimaire en mettant un terme aux contrats de mission de courte durée (moins d’une semaine).

- La limitation de la sous-traitance à tous niveaux (Ex du Nucléaire).

- La formation des salariés permanents qui délèguent les intérimaires, etc...

 

Nous exigeons donc, la tenue URGENTE d’une Table Ronde avec TOUS les partenaires concernés :

 

Le Ministère du Travail, Les Carsat, La Médecine du Travail, Le Prisme, Les Fédérations CGT, Les Directions des Entreprises de Travail Temporaire.

Camarade, nous avons un besoin urgent de ta présence sur ce dossier, ainsi que celle des Fédérations CGT, pour mener à bien ce combat.

 

- Quelle cause peut être plus juste, plus Vitale, plus mobilisatrice que celle-ci ?

LA VIE ou LA Mort au Travail ? Cette cause nous la faisons nôtre.

Les Deux millions de Travailleurs précaires et invisibles, qui sont à fond de cale et aux rames de LA Galère Intérim ont impérativement besoin de LA CGT à leurs cotés pour faire changer fondamentalement les choses en matière de sécurité au travail.

Le bureau du syndicat a décidé à l’unanimité que des actions Radicales seront prochainement engagées, pour la tenue de cette table ronde.

Nous sommes prêts et déterminés à aller jusqu’au bout pour que les Travailleurs Précaires ne tombent plus aux champs d’horreur du capitalisme le plus immonde celui de l’intérim et de son corollaire : LA Faucheuse (qui est aujourd’hui son habituelle compagne !).

Faut-il que les enjeux soient extrêmement importants, voire carrément Vitaux, pour que le bureau du syndicat CGT Randstad en arrive, à l’unanimité, à envisager le pire.

Apres avoir longuement réfléchi sur les conséquences qui peuvent être dramatiques pour bon nombre d’entre nous, nous sommes résolus à faire ce à quoi nous nous sommes engagés en adhérant à LA CGT : Faire en sorte que les intérimaires n’aient plus «La mort aux trousses » à chaque nouvelle mission !

Camarade, connaissant ton attachement indicible à l’Humain, nous sommes certains que tu prendras une part très active à ce combat car, DEUX millions de Travailleurs croient en la CGT !

IL Faut que cesse l’Hécatombe, les Intérimaires sont considérés comme de la simple matière première, du Stock, par ces Entreprises de Travail Temporaire qui ne sont à nos yeux QUE des grossistes en Viande et qui malheureusement aujourd’hui est bien trop souvent….. Froide !

La profonde conviction de notre syndicat est que le cœur de métier de ces E.T.T est bien les Ressources (IN) Humaines

Rien n'est aussi désespérant que de ne pas trouver une nouvelle raison d'espérer.

LA CGT se doit de proposer une autre véritable alternative à cette situation.

 

Salutations fraternelles

Teddy Dewolf (Secrétaire général) et Jean Paul Bussy (Délégué syndical)  

   

Publié dans SOCIAL

Commenter cet article