Le gouvernement d'une minorité, c'est une dictature ! (Sarkozysme)

Publié le par DAN

Retraites: Les syndicats soutenus

Selon un sondage réalisé pour l'édition dominicale d'Ouest France, 70% des Français approuvent la journée de mobilisation syndicale, prévue mardi, contre le projet de réforme des retraites.

Nicolas Sarkozy et François Fillon perdent chacun deux points de confiance en septembre, à 32% pour le président de la République et 38% pour le Premier ministre. C'est l'enseignement essentiel du baromètre mensuel CSA pour Le Parisien à paraître dimanche. Ces chiffres sont les plus bas relevés depuis juin 2007, selon le site internet du journal.

32% des personnes interrogées déclarent faire confiance à Nicolas Sarkozy "pour affronter efficacement les principaux problèmes qui se posent au pays". Elles étaient 34% il y a un mois. Une forte majorité (60%, moins un point) est d'un avis inverse. 8% (+3) ne se prononcent pas. Le Premier ministre recule également de deux points, à 38%. 53% ne lui font pas confiance (-1), 9% (+3) n'exprimant pas d'avis.

-TF1 News 04/09/10

La démocratie ce n'est pas chasser les Rroms des bidonvilles pour les installer dans la rue, la démocratie ce n'est pas faire payer l'incurie des politiques gouvernementales, des politiques européennes aux femmes et aux enfants réfugiés sur notre territoire - de faire de la surenchère aux politiques xénophobes de la Roumanie, du "Kosovo", de l'Allemagne ou de l'Italie - la démocratie ce n'est jamais de faire honte à la France !

La démocratie ce n'est pas mener une politique dommageable pour le peuple de France; ce n'est pas vivre retranché derrière des gardes mobiles, des CRS pour imposer des politiques sociales complaisantes à l'égard des minorités du Medef et de l'Ump ou de toute autre fraction de l'oligarchie - la démocratie c'est d'entendre la parole du peuple de France !

Enfin la démocratie ce n'est pas de faire peur à la France en organisant la délinquance, en réduisant les effectifs de police, en retirant la police de proximité des quartiers en laissant des populations au paupérisme et à l'abandon, en désorganisant les écoles - la démocratie c'est le rêgne d'une justice identique du sommet de l'Etat au plus pauvre des logis; la démocratie c'est aussi le regne de la justice sociale.

Aujourd'hui, de mille manières, le peuple de France est confronté à la violence d'Etat et y compris dans les Assemblées, mais il reste au peuple la liberté, de manifester d'agir pour le retour de la démocratie et c'est la volonté exprimée mois après mois par les sondages d'opinion par delà le cirque médiatique et clownesque de l'Elysée.

Dehors Monsieur tiers !       

Ubu_Rex.jpg"Les députés PCF et apparentés ont demandé vendredi au président Nicolas Sarkozy de retirer à Eric Woerth le dossier des retraites, et au gouvernement de "rendre public, sans attendre, l'ensemble de ses intentions" avant l'ouverture du débat, mardi, à l'Assemblée nationale.
"Le président de la République doit retirer ce dossier (des retraites) au ministre qui en a eu jusqu'à présent la charge et renoncer à bâcler en quelques jours une réforme qui engage de manière essentielle les droits des salariés et des retraités", écrit dans un communiqué Roland Muzeau, porte-parole des députés PCF et apparentés.

 Soulignant qu'à quatre jours du début de l'examen du dossier à l'Assemblée, "le gouvernement n'a toujours pas fait connaître les propositions nouvelles qu'il dit vouloir faire, notamment sur la question de la prise en compte de la pénibilité", les députés PCF demandent au gouvernement de "rendre public, sans attendre, l'ensemble de ses intentions".

Ils s'indignent notamment que le ministre du Travail Eric Woerth ait "confirmé récemment encore (...) que ces amendements seraient dévoilés dans les jours qui suivent l'ouverture du débat".
"C'est tout simplement inadmissible et témoigne du mépris sans borne que le gouvernement affiche depuis des mois tant à l'égard des partenaires sociaux qu'à celui de la représentation nationale", considèrent-ils.
"S'ils ne veulent plus écouter les parlementaires, imposons leur la voix du peuple!", déplore aussi la députée Parti de gauche Martine Billard.
"Le 7 septembre, la commission des affaires sociales prendra moins de 45 minutes pour examiner les nouveaux amendements au texte sur les retraites venant en discussion l'heure suivante", s'indigne-t-elle dans un communiqué intitulé: "Ils se foutent de nous!" - "Le Parisien.fr

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Publié dans POLITIQUE

Commenter cet article