La Nouvelle Action Royaliste menacée d'expulsion de ses locaux parisiens !

Publié le par DAN

nar-expulsion.jpg

La démocratie d'opinion est quoi qu'on en dise une chose fragile d'autant quand se trouve mis à mal les moyens d'une grande petite organisation comme la Nouvelle Action Royaliste.

Face à la menace d'expulsion que fait peser sur la Nouvelle Action Royaliste la municipalité de Paris, la liste des premiers signataires d'une pétition témoigne de l'intérêt et de la sympathie qu'elle a su gagner auprès de personnalités diverses, une liste que je vous invite à rejoindre que vous soyez ou non royaliste, d'abord soucieux de défendre le pluralisme politique et plus encore quand ces opinions recoupent nos propres préoccupations.

Enfin parce qu'au regard du nombre des associations et manifestations subventionnées par la Ville de Paris, il me serait difficile d'imaginer qu'il ne s'agisse pas d'un choix politique, ..

 
Non a l’expulsion des royalistes de la NAR ! 

La Ville de Paris a décidé de ne pas renouveler son bail et d’expulser la Nouvelle Action royaliste des locaux qu’elle occupe depuis quarante ans. Ce mouvement politique ne dispose pas des moyens financiers qui lui permettraient de se reloger par lui-même. Même s’il reçoit une indemnité d’éviction, il sera contraint de réduire au minimum ses activités. 
La Nouvelle Action royaliste ne pourra plus assurer l’impression du bimensuel « Royaliste » que nous apprécions pour le sérieux de ses analyses et son ouverture d’esprit. La presse d’opinion, déjà très réduite, perdra un de ses titres. 
La Nouvelle Action royaliste ne pourra plus organiser chaque mercredi des conférences où sont invités tout au long de l’année des chercheurs, des intellectuels et des hommes politiques de toutes opinions. 
Un mouvement politique démocratique et un lieu de débats authentiquement républicains risquent d’être effacés de la vie politique parisienne par l’effet d’une décision renvoyant les locataires aux « lois du marché ». 
C’est pourquoi nous demandons instamment au Maire de Paris de bien vouloir accorder à nos amis le renouvellement du bail dans les locaux actuellement occupés ou de leur proposer un autre local dans un des immeubles appartenant à la Ville, à des conditions similaires au bail antérieur. 
Parmi les premiers signataires : Yves Lacoste, géographe - Anicet Le Pors, ancien ministre et conseiller d’État - André Henry, ancien ministre - Jacques Julliard, historien - Michel Pinçon, sociologue - Monique Pinçon-Charlot, sociologue - Hubert Védrine, ancien ministre - Jean-Pierre Rioux, historien - Jean Charbonnel, ancien ministre - Philippe Cohen, journaliste - Marcel Gauchet, directeur d’études à l’EHESS - Régis Debray - Philippe de Saint Robert, écrivain - Blandine Kriegel, professeur d’Université - Jacques Nikonoff - Jacques Sapir, directeur d’études à l’EHESS - Emmanuel Todd - Max Gallo, ancien ministre et académicien - Pierre-André Taguieff, directeur de recherches au CNRS - Jean-Marie Denquin, professeur d’Université - Jean-Luc Gréau, économiste – Émile Poulat, directeur d’études à l’EHESS – Jacques Solé, professeur d’Université – Jean-Claude Guillebaud, journaliste – Jean-Pierre Le Goff, sociologue – Roland Hureaux, essayiste – Pierre Manent, directeur d’études à l’EHESS – Olivier Germain-Thomas, écrivain – Antoine Garapon, magistrat – Lucien Sfez, professeur d’Université – Gabriel Matzneff, écrivain – Emmanuel Le Roy Ladurie, membre de l’Institut – Jean-Christian Petitfils, historien – Jean-Noël Jeanneney, ancien ministre et historien – Lucien Jaume, directeur de recherches au CNRS – Philippe Tesson, journaliste – Prince Nicolas Petrovitch Njegosh, architecte – Claudine Rulleau, écrivain – Paul Balta, écrivain et journaliste – Edgar Morin – Jacques Cotta, journaliste réalisateur – Luc Beyer de Ryke, député européen honoraire – Françoise Germain-Robin, journaliste – Pierre Péan, écrivain – Frédéric Mitterrand – Simon Epstein, historien – Christian Jacquiau, économiste – Albert Jacquard, généticien - Philippe Arondel, économiste – Arnaud Teyssier, historien – Marcel Conche, philosophe... 
Signer la Pétition.
 
             Royalisme, médias et censure - "France 2" censure la Nouvelle Action Royaliste.
   

Publié dans Royalisme(s)

Commenter cet article