La liberté d'opinion ou l'art de donner de la confiture aux cochons (Identitaires et autres gueux)

Publié le par DAN

ART PERFORMANCE. L'art contemporain ne cesse de s'interesser à la religion, après le "Piss Christ", voilà le "Coran" soumis au traitement de l'art-performance, encore que l'on ne sache pas si la création ne s'exprime davantage dans la réaction du ministre de la culture dans le premier cas ou de la Licra aujourd'hui ; ou encore qu'elle soit à chercher dans l'action punitive de quelques croyants. Il devient hasardeux de séparer l'oeuvre des réactions qu'elle suscite. 
guignol 

"Le tribunal correctionnel de Strasbourg (Bas-Rhin) a relaxé lundi un homme de 30 ans, poursuivi pour provocation publique à la discrimination nationale, raciale ou religieuse. Ernesto Rojas Abbate, habitant Bischheim (Bas-Rhin), s'était filmé en train de brûler et uriner sur un exemplaire du Coran.

"Le 2 octobre 2010, l'internaute s'était «amusé» dans une «émission», diffusée par webcam sur le site blog-video.tv, à faire un avion avec des pages du Coran, à le projeter sur des verres représentant les tours du World Trade Center, à y mettre le feu, puis à brûler le livre et à uriner dessus «pour éteindre les flammes». Au tribunal, il avait expliqué avoir agi en réponse à un défi lancé par un autre internaute, après que le pasteur américain Terry Jones eut menacé de brûler un exemplaire du Coran.
"Lundi, le tribunal correctionnel a finalement estimé que la vidéo incriminée «n'excéd(ait) pas les limites de la liberté d'expression», et que le prévenu avait stigmatisé des «actes terroristes auxquels la communauté musulmane ne peut être assimilée».
"C'est un jugement «lamentable», a dénoncé Philémon Lequeux, président de la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra) du Bas-Rhin, qui s'était portée partie civile. L'avocat du prévenu, Me Renaud Bettcher, s'est au contraire félicité de la décision : «Le tribunal doit dire le droit. Il a dit qu'en France, on a le droit de critiquer l'expression religieuse.» LeParisien.fr

Liberté d'opinion et liberté religieuse. L'extension du domaine d'expression des libertés religieuses ou communautaires à la "mal bouffe" (Quick et cantines scolaires, ..) est sans doute une façon, quoique maladroite, de réhabiliter cette industrie mais là encore on devrait rester libre de ses opinions, au risque de choquer. Ainsi s'inquiéter du développement des communautarismes "identiaires" de toutes natures me semble louable sans pour autant justifier le recours systématique aux tribunaux ou aux affrontements même symboliques de l'Art-Performance.   

Carte postale d'Avignon. L'obsurantisme des mécréants est il un art contemporain ?

snoopyberet

Nouvelle Performance. Ce 14 Mai donc Lyon verra des marxistes-léninistes, des anarchistes, la gauche laicarde défendre le droit au communautarisme identitaire tandis que de leur côté les Identitaires défendront le droit à la liberté d'expression - Et je manifesterais donc seul, Place Carnot, au pied de la statue de la République, pour le droit à l'incohérence pacifique. 

Publié dans SOCIETE Lyon

Commenter cet article