Immigration - La lettre d'André Gérin au Parti communiste.

Publié le par DAN

"Peut-on ignorer que pour l’essentiel, les politiques de l’immigration en France et en Europe, servent avant tout à casser les acquis sociaux, à précariser le travail et à réduire les salaires. C'est la variable d'ajustement avec des formes d'exploitation de plus en plus inhumaines."

 

epouvantail cVous trouverez ci-dessous l'essentiel de la lettre d'André Gérin, député du Rhône (PCF) - ce sont là pour l'essentiel les orientations défendues sur ce blog en matière d'immigration. Je ne peux donc que saluer les déclarations de ce député de terrain - même si ses interventions antérieures en faveur de l'interdiction de la burqa restent contestables mais qu'il me semble que cette lettre apporte une critique de cette action.

Pour autant les cris des uns et des autres, de l'extrème gauche à l'extrème droite, ne doivent pas chercher à cacher la réalité des enjeux présentés ici et nous éviter de débattre les arguments avancés par André Gérin.  

André Gerin replace le débat sur l'immigration dans le cadre des effets de la mondialisation, comme variable d'ajustement sur le marché du travail, mondialisation à propos de laquelle nous reviendrons en nous appuyant sur des déclarations antérieures du député.

Il est bien évident qu'en des temps ou "l'Alter libéralisme" est devenu le corps de doctrine de "la gauche", et même de la "gauche de la gauche", où l'on peut lire un économiste du NPA défendre l'euro comme symbole de l'internationalisme, les propos d'André Gerin peuvent susciter de l'émotion des bien-pensants et c'est tant mieux !  

 

Cher Pierre [laurent],

Je ne passerai pas sous la guillotine d’Olivier Dartigolles. Sa déclaration est une forme de procès qui devrait être révolue.

Je demande un droit de réponse et la publication intégrale de ma conférence de presse dans l’Humanité, à chacun de se faire son opinion.

Comme je te l’ai écrit, le 10 mars, à propos du Front national, nos renoncements l’ont fait roi.

...

J’espère qu’enfin un débat s’ouvrira pour clarifier notre politique de classe au niveau national et international à propos de l’immigration. Comme si la situation géopolitique n’avait pas changé depuis les années 1970 ! Peut-on ignorer que pour l’essentiel, les politiques de l’immigration en France et en Europe, servent avant tout à casser les acquis sociaux, à précariser le travail et à réduire les salaires. C'est la variable d'ajustement avec des formes d'exploitation de plus en plus inhumaines.

Allons-nous enfin lever un certain nombre de tabous ?

Je considère que la direction du PCF a sa part de responsabilité dans la place prise par le FN dans la vie politique en France et le rôle qu'il y joue.

Que répondons-nous aux ravages du capitalisme prédateur contres les peuples, dans le cadre de la mondialisation ?

Que répondons-nous à la question de l’immigration alors que nous continuons de façon irresponsable à revendiquer la régularisation de tous les sans-papiers ?

Que répondons-nous à l’intégrisme, au fondamentalisme, au communautarisme qui pourrissent la vie des quartiers, qui se servent de la paupérisation sociale, des trafiquants de drogue et des mafias, et profitent du malheur des familles populaires françaises et immigrées ?

La déclaration du porte-parole du PCF est dangereuse. Elle peut être vécue comme une bénédiction pour Nicolas Sarkozy, pour Parisot et Lagarde. Parce que l’UMP et le grand patronat préfèrent favoriser la lutte ethnico-religieuse à la lutte des classes et les combats communs français et immigrés.

Si les circonstances me le permettent, je rappellerai mon expérience de 21 ans à l'usine Berliet et Renault-véhicules industriels, les combats menés avec les immigrés du Maghreb entre 1963 à 1984.

Je rappellerai mon expérience de maire de 1985 à 2009, mon combat impitoyable contre le Front national avec les communistes et les habitants de Vénissieux.

Et bien sûr, comme député depuis 1993, je me suis trouvé en première ligne contre les lois Pasqua-Debré, que le gouvernement Jospin auquel nous avons participé n'a pas abrogé, contre des lois liberticides, contre la double-peine ou le tri sélectif organisé par le gouvernement français pour piller les cadres des pays en voie de développement.

Cher Pierre, j’estime que le combat politique mérite le respect de chacun d’entre nous dans une confrontation d’idées salutaire et sans complaisance.

J’espère qu’enfin, à tous les niveaux du Parti communiste, nous pourrons nous parler sérieusement sur un sujet aussi essentiel.

Reçois, Cher Pierre, mes fraternelles salutations.

André GERIN

 

 snoopyberet

. Catastrophe évitée : "le protectionnisme détruirait nos emplois .."

. Naissance de l'Alter-Libéralisme, une réponse au FN ? (Attac, Front de gauche)

. Désertification industrielle et agricole en climat libéral (sécheresse des échanges)

Publié dans POLITIQUE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article