L'assassinat du député G. Matteotti - B. Mussolini dans ses oeuvres.

Publié le par DAN

Depuis quelques temps déjà il est question de "réviser" l'histoire du fascisme en Italie, en quelque sorte d'en gommer les excès - si celà était possible, et celà vous pouvez l'entendre y compris d'historiens français. Le motif en est simple, la disparition au fil du temps des derniers témoins ouvre des perspectives à cette littérature et la ploutocratie au pouvoir la favorise, c'est là le gain extra de l'Union européenne. L'intervention préparée de Berlusconi trouve sa place dans ce mouvement de révision aussi ce 10 Juin - tenu par cette autre histoire - le Lyon Royal celebrera à sa manière l'anniversaire de l'assassinat de Matteotti.

matteotti-10.06.1924

"En marge du sommet de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) qui se déroulait à Paris, jeudi 26 mai, le chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi a conclu son intervention devant la presse par une citation de l'ancien dictateur Benito Mussolini.

"J'ose vous citer une phrase de celui qui était considéré comme un dictateur, un grand, un puissant dictateur, Benito Mussolini", a déclaré le président du Conseil italien, poursuivant : "Dans son journal, j'ai lu récemment cette phrase : 'Ils disent que j'ai le pouvoir. Ce n'est pas vrai. Peut-être est-ce le cas des responsables de mon parti. Mais ce n'est pas vrai pour moi. Tout ce que je peux faire, c'est dire à mon cheval d'avancer vers la droite ou vers la gauche. Et de cela, je dois me contenter.'" NvObs 28/05/2010

 

Publié dans CULTURE

Commenter cet article