L'affaire Engelmann, le Front National et la CGT - reflexions.

Publié le par DAN

Reflexions 1 

cgt bJe comprends le réflexe d'exclusion de ce secrétaire syndical CGT passé du NPA au Front National, - partisan du développement des Comités d'entreprise et de la cogestion j'ai moi même été exclu un temps, celui de rupture du "Programme commun de gouvernement", pourtant cette sanction ne règle en rien, jamais donc, les problèmes politiques - pas davanntage les problèmes que pointe le FN dont l'électorat est composé pour une grande partie de salariés modestes.

Au nombre des questions l'Union européenne dont Bernard Thibault à l'encontre de la grande majorité des adhérents défendait la Constitution (2005), dossier sur lequel la Gauche d'aujourd'hui, malgré le poids des politiques financières (euro) n'avance que d'utopiques projets de réformes. Mais signe l'abandon de toute capacité d'influer les politiques, ici, en France.

Mais encore au titre du protectionnisme nécessaire à un projet de ré-industrialisation de la France, le protectionnisme du marché du travail - nécessaire pour lutter contre les bas salaires et la pauvreté mais encore pour inciter à élever les qualifications avec un vrai programme d'enseignement technique qui ne soit pas réduit à un "apprentissage" de façade. Rediscutons du plan Langevin Wallon puisqu'il est à la mode de revenir aux "acquis" de la Résistance.

Lutter contre l'exploitation capitaliste nécessiterait sans doute un autre débat que celui qu'autorise les conflits de pouvoir à chaque Congrès, la mise en oeuvre d'une stratégie dont l'absence vide les statuts de toute substance, sinon d'autoriser des exclusions.    

"Elle agit pour une société démocratique, libérée de l'exploitation capitaliste et des autres formes d'exploitation et de domination, contre les discriminations de toutes sortes, le racisme, la xénophobie et toutes les exclusions" Statuts de la CGT (extraits)
   

Publié dans POLITIQUE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article