Karachi - Un sous marin refait surface (Balladur Sarkozy)

Publié le par DAN

La Bling Bling Connection.

 vox karachi sarkozy

 

   

 

La réforme de la Justice aura trop tardé, après qu'un juge d'instruction mette le nez dans les petits papiers de Madame Bettencourt, voilà un de ses confreres qui s'attaque à l'affaire des "retro commissions" du dossier Karachi, commissions dont on soupconne qu'elles aient financées la campagne électorale de Balladur via quelques Paradis fiscaux et l'expertise de Nicolas Sarkozy, le Résident de l'Elysée.

Alors que le gouvernement Sarkozy met la France en grêve faute de vouloir négocier ou d'organiser un referendum, aux conséquences du viol de la démocratie vient s'ajouter le viol des lois qui met la probite de ce gouvernement en cause.

  cet_homme_est-il_dangereux-NvObs.jpg

 

 

 

"Un juge d'instruction va mener une enquête sur des soupçons de corruption dans le dossier visant le paiement de commissions occultes en marge d'une vente de sous-marins français au Pakistan en 1994, a-t-on appris, jeudi, de source judiciaire. Contre l'avis du procureur, qui jugeait ces faits prescrits, le juge Renaud Van Ruymbeke a décidé de se saisir des investigations sur le versement de quelque 84 millions d'euros de commissions destinées à des officiels pakistanais. Cet argent pourrait être revenu pour partie en France et avoir servi à financer la campagne présidentielle d'Édouard Balladur en 1995, selon les éléments recueillis lors d'une enquête préliminaire de police.

Le nom du trésorier de cette campagne, Nicolas Sarkozy, ministre du Budget du gouvernement Édouard Balladur en 1993-1995, figure dans des documents saisis par des policiers luxembourgeois lors de leur enquête au Grand-Duché avant l'été. Les policiers français ont aussi saisi des pièces au Conseil constitutionnel montrant que des rapporteurs avaient recommandé le rejet des comptes de campagne d'Édouard Balladur, en raison de paiements en espèces de 2 millions d'euros, a-t-on appris, jeudi, auprès de la même source judiciaire. ..." Le Point 07/10/10

Marianne-Sarkozy-voyou.jpgAttentats de Karachi - l'affaire qui poursuit Nicolas Sarkozy.  

Publié dans AFFAIRE KARACHI

Commenter cet article