Karachi - Sarkozy, le premier des corrompus ?

Publié le par DAN

vox karachi sarkozyWoerth ou Sarkozy ? Sarkozy et Woerth si l'on en croit le chauffeur de Madame Bettencourt et le juge qui pourrait croire que c'était une preuve d'abus de faiblesse en placant la dame sous tutelle, financer Balladur, un si bon bourgeois.

Et puis voilà Charles Millon qui fut le Président scandaleux de la Région Rhône Alpes, non pas seulement pour abus de biens publics mais pour son alliance avec le Front National, les "mains propres" vous savez .. et le voilà témoin à charge dans l'affaire Karachi. Décidement l'oligarchie sent mauvais.

 

Et alors que l'on relève la chute continue des audiences de ses interventions télévisées, voilà qui fait la démonstration d'une bien mauvaise maîtrise des "scoop" - il en fallait de peu pour faire un résultat spectaculaire : le souci de dire la vérité.

Mais pour l'observateur impartial -si !- l'amusement était hier de consulter une page Google particulièrement irréverencieuse qui plaçait les articles traitant de l'intervention télévisée à la rubrique "Divertissement" mais aussi de devoir chercher dans la presse "people" des éléments d'analyse un peu objectifs. Notre opposition est, elle, si ridicule !

Lyon Royal accueil (mini)Attentats de Karachi - l'affaire qui poursuit Nicolas Sarkozy.

 

Karachi - Un sous marin refait surface (Balladur Sarkozy)

 "Il faut remonter à début 2009 pour trouver un dispositif multi-chaînes comparable. En février, Nicolas Sarkozy avait rassemblé 17,2 millions de téléspectateurs grâce à une diffusion par quatre chaînes : TF1, France 2, France 3 et M6 ! Son intervention la plus suivie fut la première de son quinquennat, en novembre 2007, avec 18,8 millions de fidèles, sur seulement deux chaînes, TF1 et France 2 !

Le score réalisé mardi indique donc une chute continue depuis son élection. A cette érosion, deux explications : le remaniement, attendu de longue date, a déçu bon nombre de commentateurs et de Français. La cote de popularité du président dans les sondages, à un niveau très bas (35 % d'opinions favorables), n'est pas étrangère à cette contre-performance. Le président a-t-il pour autant convaincu les 12,3 millions de Français devant leur poste ? Si les premiers sondages devraient être publiés jeudi dans la presse quotidienne, un indicateur donne le ton à la mi-journée : 66% des lecteurs du site LeParisien.fr se disent pas convaincus." Pure People 17/11/10

 

Publié dans AFFAIRE KARACHI

Commenter cet article