Journée du Patrimoine immatériel - L'esprit de résistance.

Publié le par DAN

La république des ordures.

eloge de la desobeissanceComme le relevaient déjà les philosophes intéresses à la Shoah, les organisateurs se retranchaient volontiers derrière les circulaires administratives ou la législation qui les conduisait à rédiger ces circulaires, fonctionnaires irréprochables et irresponsables.

La lecture de notre presse nous offre de ces exemples, aujourd'hui encore simplement ridicules, de tels comportements - je ne fais pas là allusion à ces autocars affrétés par la Ratp comme aux plus sombres jours de l'occupation allemande, affrètes pour déplacer non plus des juifs mais des rroms, hommes, femmes et enfants parfois séparés ; non là je fais référence à ces problèmes de défécation sauvage des populations mises à la rue, à la question de la gestion de l'hygiène publique.

Car si en son nom ici à Lyon on expulse les Rroms - ce qui devrait sans doute avoir pour effet de les constiper (?), à Evry on traîne devant les tribunaux le président d'une association trop soucieux de l'hygiène à l'intérieur d'un campement Rrom.

Si nous relevons ici ces exemples c'est pour montrer à quel point des actions humanitaires et en rien subversives sont aujourd'hui inacceptables pour l'ordre pétainiste des Sarkozy et autres Gérard Collomb. 

 

Serge Guichard, président de l'Association de Solidarité aux familles Roumaines, Roms, association adhérente au réseau Romeurope, a reçu début juillet une assignation à comparaître en pénal le 22 Septembre à 14h00 au Tribunal de proximité,1 rue de la patinoire, a Evry pour le délit de "dépôt d'immondices sur la voie publique". Les faits remontent au 26 mars dernier quand, avec les Roms du bidonville de Moulin Galant, l'Association de Solidarité aux familles Roumaines, Roms, a organisé une action de "solidarité propreté" afin que les ordures ménagères y soient ramassées. 

Cette action de nettoyage et d’exigence de ramassage des ordures ménagères, a été annoncée aux pouvoirs publics concernés, menée en toute transparence, proprement et efficacement, avec le soutien de nombreuses autres organisations du département, avec la participation large de citoyennes, de citoyens, et des familles roms elles-mêmes.  

Cette action s'inscrivait dans la journée "Essonne propre" organisée par le Conseil Géneral de l'Essonne.

Depuis le ramassage des ordures est effectif. L’action a été utile.

Comment admettre que, trois mois plus tard, une convocation au tribunal, soit remise au président de l’ASEFRR. 

 Parce que la solidarité est une valeur citoyenne, un principe fondamental de la République, nous, citoyens, associations, syndicats, organisations politiques exigeons que soit annulée la procédure pénale lancée à l’encontre de l’Association de Solidarité en Essonne aux familles Roumaines, Roms, via son président actuel Serge Guichard.

Depuis huit années l’ASEFRR, affiliée au réseau Rom’Europe, s’efforce d’apporter un peu de soutien, d’aide sociale et morale dans les bidonvilles et squat Roms de l’Essonne. Ses actions sont reconnues, appréciées. 

 

Non au délit de solidarité humanitaire.

L’action de « Solidarité-propreté », menée le 26 mars au bidonville dit de Moulin Galant, sert de prétexte à l’assignation de serge Guichard au pénal. Nous revendiquons le droit, le devoir, de nous indigner et de mener ce type d’action humanitaire quand nécessité s’en fait jour.

L’intimidation, l’assignation en pénal, ne peuvent être acceptées.

Nous demandons l’arrêt de ces poursuites 

Visitez le blog : Soutien à Serge Guichard, signez la pétition.

   

Publié dans SOCIETE

Commenter cet article